Publicités

Archive

Posts Tagged ‘1944’

Normandie 1944 n°20 (Heimdal, 2016)

27 septembre 2016 Laisser un commentaire

normandie-1944-020Le principal dossier de ce numéro est consacré aux combats de la 2. SS-Panzer-Division « Das Reich » pour sortir de la poche de Roncey et plus particulièrement à la colonne qui tente de se frayer un passage dans la nuit du 29 au 30 juillet 1944 dans la « Lande des Morts » face à la 2nd US Armored Division « Hell on Wheels ». Cet article est le troisième consécutif consacré sur le sujet et détaille minutes par minute, presque véhicule par véhicule l’engagement nocturne. Un vrai travail d’historien et de recherche illustré d’une riche iconographie dont une cartographie des véhicules détruits. Lire la suite…

Publicités

Première victoire américaine en Normandie (Heimdal, 1990)

16 janvier 2016 3 commentaires

Heimdal 1990 BERNAGE Georges Cherbourg premiere victoire US en Normandie

Ce livre est l’un des premiers conjuguant texte, cartographie et nombreuses photos d’époque sur les opérations qui aboutissent à la capture du port de Cherbourg par les troupes américaines à partir de leur tête de pont d’Utah Beach.

Très inspiré des historiques officiels américains et des témoignages de vétérans allemands recueillis après-guerre par les services historique de l’US Army, cet ouvrage débute par une étude de quelques pages des défenses allemandes dans la presqu’île du Cotentin, aussi bien les unités présentes que les batteries côtières et bien entendu les défenses de Cherbourg. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine hors-série n°9 (Heimdal, 2013)

16 janvier 2016 3 commentaires

Normandie 1944 HS 009

Concernant la bataille de Normandie, les Editions Heimdal possèdent un fond documentaire particulièrement important compte tenu de l’imposant nombre d’ouvrages et articles parus sur le sujet. Se renouveler n’est pas toujours évident et pourtant, il faut continuer à alimenter les jeunes passionnés et les plus anciens. Le format des numéros hors-série « Normandie 1944 » de 39/45 Magazine est l’occasion de faire parfois du neuf avec du vieux comme c’est le cas ici.
Lire la suite…

Stavelot, La Gleize, le destin des Tiger de Peiper (Caraktère, 2015)

Caraktere_2015_WENKIN_Hugues_DUJARDIN_Christian_Stavelot_La_Gleize

Après le succès de leurs publications périodiques, les Editions Caraktère se sont lancées dans la publication d’ouvrage en capitalisant sur les recettes qui ont fait leur réputation : mise en page irréprochable, textes accompagnés d’une très bonne iconographie, des cartes, des plans et des profils couleurs à profusion. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine hors-série n°11 (Heimdal, 2015)

6 janvier 2016 3 commentaires

Normandie 1944 HS 011

Quelques mythes ponctuent le Débarquement et les combats en Normandie durant l’été 1944. La bataille de Villers-Bocage en est l’un deux. Tout d’abord, elle reste attachée à un autre mythe, humain celui-là, en la personne de Michael WITTMANN, l’as des as allemands en ce qui concerne les chefs de chars. Sa monture est un Panzer VI Ausf. E « Tiger », le célèbre char lourd de l’arme blindée allemande. Le fait qu’il soit membre de la Waffen-SS favorise également cela entre la propagande de l’époque qui ne ménage pas ses efforts pour mettre en avant un « enfant » du régime et une certaine fascination, tant chez les Alliés (qui ont étonnement fortement contribué à idéaliser certains de leurs adversaires, comme par exemple Erwin ROMMEL ou Erich von MANSTEIN) que chez les passionnés du conflit, pour cette « élite » au service d’un régime et d’une idéologie pour le moins destinés à l’enfer mais qui a su faire preuve d’un réel sens du sacrifice sur les champs de bataille. Le fait qu’il soit ensuite mort au combat, dans des circonstance qui ont été longtemps obscures et dignes d’un récit mythologique, lui évite tout procès dans une éventuelle implication dans des crimes de guerre. Bref un héro tout à fait « vendable » et « recyclable » même après-guerre.
Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°17 (Heimdal, novembre 2015)

3 décembre 2015 Laisser un commentaire

Normandie 1944 017

Le 17ème numéro du « magazine inédit de la bataille de Normandie » proposé par les Editions Heimdal reste conforme aux précédents. La couverture titre sur la bataille de Cahagnes qui voit s’affronter les hommes de la 43rd (Wessex) Infantry Division à ceux de la 326. Infanterie-Division allemande fin juillet 1944 lors de l’opération Bluecoat. Cet épisode tactique peu connu a le mérite d’être présenté à l’aide de nombreuses photos, dont certaines contemporaines à l’article permettent de situer les évènements quelques 70 ans après les faits. Malheureusement, l’angle retenu est exclusivement britannique et ne fait que suggérer le dispositif adverse dans un texte très narratif et peu analytique. Intéressant donc, mais sans plus…

Retour donc aux premières pages du numéro. Illustré de photos de vétérans, le premier article présente quelques témoignages de l’occupation d’Argentan vue par les Allemands.

 

Sturmgeschütz-Abteilungen / Panzer-Divisionen : concurrence ou complémentarité ? (Batailles & Blindés n°65, Editions Caraktère, février/mars 2015)

2 février 2015 Laisser un commentaire

revue_bataillesetblindes_065

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les armées du III. Reich révolutionnent incontestablement l’utilisation de l’arme blindée. Tout d’abord en repensant le concept d’emploi des chars et leur interaction avec les autres armes, notamment l’aviation, puis en développant la notion de char de bataille (« Main Battle Tank ») qui préfigure les futures générations de tanks. Présents en petit nombre lors des opérations de mai et juin 1940, le canon d’assaut (« Sturmgeschütz ») voit son emploi de plus en plus élargi au point de devenir une partie intégrante des Panzer-Divisionen à la fin du conflit. De concurrent, le Sturmgeschütz s’est hissé au rang de meilleur allié du Panzer.

En fait, les deux engins sont complémentaires et en fonction de la situation et des terrains, l’un ou l’autre est plus approprié. En milieu urbain ou des compartiments de combat très cloisonnés comme le bocage normand ou les routes étroites et enlacées des Ardennes enneigées, le Sturmgeschütz est plus à son aise. Dans les grandes plaines, les steppes ou le désert, le Panzer est davantage dans son élément surtout s’il possède une excellent puissance de feu et une allonge de tir avantageuse, qui plus est servie par une optique dernier cri.

Le débat n’est pas d’opposer l’un à l’autre mais de comprendre que la victoire, ou a contrario la défaite, dépend certes de la qualité intrinsèque des engins employés, mais surtout de l’environnement dans lequel ils évoluent. L’économie de moyens n’est pas seulement de libérer un maximum de forces au « Schwerpunkt », mais aussi de dégager les « bonnes » forces.

En poussant le raisonnement un peu plus loin, la Wehrmacht aurait été mieux inspirée de déployer davantage d’unités de Sturmgeschütz en Normandie en 1944 pour libérer ses précieuses Panzer-Divisionen à l’Est ou les garder en réserve pour les utiliser dans de meilleures conditions géographiques.

L’article paru dans le magazine Batailles & Blindés n°65 (février/mars 2015) des Editions Caraktère invite le lecteur à mieux connaître ces blindés qui semblent être en apparence des Panzer atrophiés mais dont les Allemands eux-mêmes n’ont pas su tirer pleinement les avantages d’une telle idée, pourtant géniale, et d’un concept d’emploi transformé par les combats, les impératifs économiques et industriels qui en firent un Panzer comme un autre et non plus une seule arme de soutien de l’infanterie…


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !