Ardennes 1944/1945 – vendredi 12 janvier 1945

12 janvier 2020 Laisser un commentaire

Coup de tonnerre sur la Vistule ! A partir de la tête de pont de Baranow-Sandomierz, le 1er Front d’Ukraine d’Ivan KONIEV explose le XXXXVIII. Panzer-Korps et ses trois divisions d’infanterie. Le front explose sur une largeur de 35 kilomètres et les pointes soviétiques pénètrent pour certaines d’elles jusqu’à 30 kilomètres de profondeur.

Dans les Ardennes, la météorologie est toujours hivernale avec de la neige et des températures très négatives. Les Allemands poursuivent leur repli tout en livrant des combats d’arrière-garde. Lire la suite…

Ardennes 1944/1945 – jeudi 11 janvier 1945

11 janvier 2020 Laisser un commentaire

Alors que les Allemands commencent à se retirer de l’ouest du saillant des Ardennes, les Américains des 1st US Army et 3rd US Army ne progressent que difficilement en direction de Houffalize pour tenter de prendre au piège les unités allemandes encore trop avancées. Sur ordre de Berlin, les divisions blindées SS se retirent progressivement pour être rafraîchies. Lire la suite…

GBM n°131 (Histoire & Collections, 2020)

11 janvier 2020 Laisser un commentaire

GBM 131Alors que se profile le 80ème anniversaire de la défaite de 1940, soulignons tout d’abord l’extraordinaire travail entrepris par François VAUVILLIER avec quelques acolytes (dont les regrettés Jacques SICARD et Pascal DANJOU) et son équipe dans la connaissance de l’armée française de l’époque. Ce numéro de GBM en est un nouvel exemple. Il faut dire que l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale a été longtemps malmenée, et l’est encore trop souvent. La défaite de la France et l’humiliation subie ont été un traumatisme qui a plombé très longtemps toute étude sur l’armée française. En fait, l’histoire de l’armée française est l’un des parents pauvres de la littérature consacré à l’histoire militaire du XXème siècle (au même titre que celle des autres nations autres que les blockbusters que sont l’Allemagne et dans une moindre mesure les Etats-Unis, l’URSS et la Grande-Bretagne). Si GBM et les Editions Histoire & Collections, ainsi que Jean-Yves MARY chez Heimdal, font revivre l’armée française du début de la Première Guerre mondiale, l’histoire de nos engagements après 1945 est toujours en jachère éditoriale où surnagent cependant quelques initiatives encore trop isolées (voir Batailles n°87 ou l’article de Michel GOYA dans Batailles & Blindés n°94). Lire la suite…

Ardennes 1944/1945 – mercredi 10 janvier 1945

10 janvier 2020 Laisser un commentaire

Le temps est toujours aussi hivernal et bouché rendant les conditions de vie des combattants des deux particulièrement difficiles.

Sur la Salm, la 82nd US Airborne Division consolide ses positions tandis que la 9. SS-Panzer-Division tient ses positions à Provedroux au sud de la route qui relie Salmchâteau à la Baraque de Fraiture. Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°38 (Caraktère, 2019)

10 janvier 2020 Laisser un commentaire

Ligne de Front HS 038La Sturmartillerie est l’un des symbole qui caractérise l’armée allemande de la Seconde Guerre mondiale et aussi l’un des paradoxes. Le Sturmgeschütz (StuG III) est conçu avant le déclenchement des hostilité pour servir d’appui rapproché à l’infanterie. Le concept est proposé par Erich von MANSTEIN, Heinz GUDERIAN s’y oppose car il monopolise des capacités industrielles déjà insuffisantes dont il a besoin pour produire ses chars. Le baptême du feu a lieu durant les opérations à l’Ouest en mai et juin 1940. C’est une réussite. De quelques engins, les canons d’assaut vont devenir l’épine dorsale du parc blindé de la Wehrmacht à la fin du conflit. Que s’est-il donc passé ? Lire la suite…

AceS n°13 (Heimdal, 2019)

aces-013.png« Une nation se nourrit de vie exemplaire »… En effet ! Et ce numéro d’AceS en donne un nouvel exemple en mettant en avant un héros peu connu des FAFL en la personne de Georges DENIS, dit « James », qui croise le chemin d’un certain Hans-Joachim MARSEILLE au-dessus du désert. L’article est également très intéressant pour la compréhension du développement des forces aériennes françaises durant l’Entre-Deux-Guerres. A noter également un très intéressant article sur la Croix de Lorraine portée par les FAFL. Lire la suite…

Ardennes 1944/1945 – mardi 9 janvier 1945

Malgré les efforts offensifs de la 3rd US Army et de la 1st US Army grâce à des unités fraîches et à l’apport du XXX Corps britannique, les Allemands tiennent toujours le saillant des Ardennes même s’ils ont dû renoncer à atteindre la Meuse et à prendre Bastogne. La situation est néanmoins délicate et les pointes avancées de la 5. Panzer-Armee sont menacées d’encerclement. Il est également impératif pour le III. Reich de recréer une réserve stratégique et devant l’échec de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, il n’est plus nécessaire de continuer à mobiliser plusieurs grandes unités blindées dans les Ardennes. L’objectif est désormais de gagner du temps, de limiter les pertes et de désengager les divisions blindées constitutives de la 6. Panzer-Armee ainsi que leurs états-majors.

Lire la suite…