GBM n°142 (Histoire & Collections, 2022)

Home » Magazines » GBM » GBM 2022 » GBM n°142 (Histoire & Collections, 2022)
Publicités

Présentation

Habitué des éditoriaux politiquement assez marqués et piquants, François VAUVILLIER propose cette fois-ci une sorte d’allégorie sur l’Aigle (russe). Outre une écriture qui n’hésite pas à dire qui agresse et qui se fait agresser, il témoigne d’une belle hauteur de vue en quelques lignes seulement. Sans même parler de l’OTAN et des Etats-Unis, prisme dans lequel Vladimir POUTINE veut faire tomber l’analyse du conflit en s’appuyant sur les relais anti-atlantistes, le rédacteur-en-chef ramène la guerre en Ukraine à hauteur des nations d’Europe et des choix qu’elles ont à faire. En sorte, un peu comme au début de la Seconde Guerre mondiale…

Fidèle à sa construction éditoriale habituelle partant de la Première Guerre mondiale pour aboutir aux opérations à l’Ouest en 1940, ce numéro propose quelques sujets particulièrement originaux.

Il faut ainsi noter une petite incursion maritime avec l’armement de bâtiments de commerce entre 1914 et 1918 qui voit plusieurs pièces terrestres prendre ainsi la mer.

Le clou de l’originalité vient avec « les bolides de course habillés en voitures de combat » Bucciali. Entre rêve et réalité, il y a un fossé, surtout dans le domaine technologique et industriel. Mais sans quelques idées a priori farfelues et quelques ingénieurs à l’imagination débridée, même la meilleure gestion de projet ne peut produire e rupture technologique. Ces quelques pages démontrent encore une fois que la France possède dans l’Entre-deux-guerres et dans la foulée de la Première Guerre mondiale un dynamisme industriel et technique qui n’a rien à envier à celui des ses voisins continentaux. Reste à aligner idées, décisions politiques et management de programmes, sans parler de l’association de structures plus innovantes mais en manque de moyens avec des constructeurs mieux dotés mais aussi davantage soumis à la force d’inertie. Bref, des sujets toujours d’actualité, tant dans le domaine civil que militaire près d’un siècle plus tard.

L’article sur l’escadron équipé de Hotchkiss H39 du 2ème GRDI symbolise les errements de l’armée française mise sous pression par les Allemands qui dès les premières heures de leur Fall Gelb prennent l’ascendant et l’initiative. Transbahuté d’une grande unité à l’autre, errant sur les routes de Belgique et du Nord de la France, il se retrouve finalement dissous avant même que la poche de Dunkerque ne soit consommée…

Thèmes abordés

Sommaire détaillé

  • Le manifeste français, vos réactions, vos questions, vos apports à GBM
  • Guy FRANCOIS, La Marine ouvre ses archives sur le 75 SD Schneider de débarquement
  • Jacques WIACEK, L’armée polonaise en France
  • Pages choisies (Histoire de l’armée polonaise en France 1939-1940, Chasseurs alpins tome 2, Le scandale Arès, Tous les Panhard militaires 1914-1940, Les Ailes n°5)
  • Guy FRANCOIS, L’armement militaire des bâtiments de commerce 1914-1918
  • François VAUVILLIER, L’artillerie de campagne de 75 portée en métropole et sur le Rhin (3ème partie)
  • Régis POTIE, L’escadron H39 du 2ème GRDI
  • Jean-Claude LATOUR, La compagnie hors-rang, au service du régiment d’infanterie
  • Christian HUET & François VAUVILLIER, Les automitrailleuses Bucciali, jaguars de papier
  • Stéphane BONNAUD, Le 24ème BCC (2ème partie), de la Serre à l’Armistice

Caractéristiques

  • Nombre de pages : 82
  • Langue : Français
  • Couverture : souple
  • Reliure : collée
  • Dimensions : 21 x 29,7 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 12,50 € TTC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.