Divisions blindées britanniques

La Grande-Bretagne est pionnière dans le développement des chars durant la Première Guerre mondiale et de la motorisation de son armée durant l’Entre-deux-guerres. Comme l’ensemble des grandes puissances de son époque, elle n’échappe pas aux débats doctrinaux autour de l’arme blindée. Elle ne forme sa première Mobile Division qu’en octobre 1937, renommé ensuite 1st Armoured Division. Celle-ci combat en France, notamment à Abbeville et sur la Somme. Au total, la Grande-Bretagne onze divisions blindées durant la Seconde Guerre mondiale. Certaines restent plus particulièrement dans la postérité pour leurs combats en Afrique du Nord et à l’Ouest en 1944/1945 (Guards Armoured Division, 7th Armoured Division, 11th Armoured Division, 79th Armoured Division).

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexUnitésGrande-BretagneUnités terrestres

Bibliographie

Publications générales

Seconde Guerre mondiale 1939/1945

Europe 1939/1945

Ouest 1944/1945
Normandie 1944

Steven Z. ZALOGA, Allied Tanks in Normandy (Osprey, 2021) : livre de quarante-huit pages de la collection New Vanguard présentant les unités blindées alliées (bataillons de chars indépendants américains, divisions blindées américaines, brigades blindées indépendantes britanniques, divisions blindées britanniques) engagées au cours de la bataille de Normandie, leurs organisations, leurs engins ainsi que leurs doctrines d’emploi – Texte, dessins couleurs, photos, profils couleurs, statistiques (nombre de chars engagés, disponibles, perdus, données techniques).