823rd US Tank Destroyer Battalion

Arbre encyclopédique :

Unités (Seconde Guerre mondiale) – Etats-UnisUnités terrestresUnités autonomesUS Tank Destroyer Battalions823rd US Tank Destroyer Battalion

Bibliographie :

Bruno LEVERRIER, Les raisons d’un fiasco (2ème partie), in Normandie 1944 Magazine27 (Heimdal, 2018) : article de vingt pages sur l’action des Panzer V Panther de la 1. SS-Panzer-Division à Saint-Barthélémy lors de l’opération Lüttich face à la 30th US Infantry Division puis à la 4th US Infantry Division soutenues par le 823rd US Tank Destroyer Battalion et les Typhoon de la Second Tactical Air Force – Photos, cartes, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Hugues WENKIN, La Kampfgruppe Peiper perce à Stavelot !, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018) : article de dix-huit pages sur la prise de Stavelot par la Kampfgruppe Peiper le 18 décembre 1944, après la prise de Ligneuville la veille, détaillant l’attaque allemande et le rôle tenu par le 291st US Engineer Combat Battalion, le 526th US Armored Infantry Battalion, le 825th US Tank Destroyer Battalion, puis la reprise de la ville par la 30th US Infantry Division épaulée par le 823rd Tank Destroyer Battalion en fin de journée puis le dynamitage du pont le 19 décembre 1944 – Photos.

Hugues WENKIN, Tigre dans les Ardennes, la véritable histoire des Tiger de Peiper dans les Ardennes, in Trucks & Tanks Magazine n°33 (Caraktère, 2012) : article de vingt pages sur les Panzer VI Ausf. B Königstiger provenant de la schwere SS-Panzer-Abteilung 501 et rattachés à la Kampfgruppe Peiper dans les Ardennes décrivant les opérations du 16 au 21 décembre 1944 mettant en avant le rôle joué par les 30th US Infantry Division, 740th US Tank Battalion, 823rd US Tank Destroyer Battalion et 82nd Airborne Division dans l’échec de la percée puis décrivant les combats à Stavelot et à La Gleize – Photos, cartes, profils couleurs.

Steven J. ZALOGA, Mortain 1944, Hitler’s Normandy Panzer offensive (Osprey, 2019) : livre de de près de cent pages sur l’opération Lüttich menée par le XXXXVII. Panzer-Korps (1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 2. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, restes de la 17. SS-Panzergrenadier-Division) pour tenter de rétablir le front percé par l’opération Cobra en attaquant sur quatre axes en direction d’Avranches et Pontaubault (Mortain/Abbaye Blanche, Saint-Barthélémy, Le Mesnil-Tôve/Le Mesnil-Adelée, Chérencé-Le-Roussel), la défense américaine du VII US Corps (30th US Infantry Division, éléments de la 9th US Infantry Division, 823rd US Tank Destroyer Battalion, 746th US Tank Battalion) notamment sur la Cote 314 et l’intervention finale de l’aviation alliée, la réorientation de l’effort offensif vers Alençon et Argentan avec la 9. Panzer-Division et la 116. Panzer-Division, la controverse de l’arrêt du XV US Corps qui ne permet pas de boucler à temps la poche qui se dessine autour de Falaise/Trun/Chambois – Photos, cartes, dessins.

Boutique :

   Caraktere_2015_WENKIN_Hugues_DUJARDIN_Christian_Stavelot_La_Gleize

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !