Sturmgeschütz-Abteilung 244 / Sturmgeschütz-Brigade 244 / Heeres-Sturmartillerie-Brigade 244

La Sturmgeschütz-Abteilung 244 est une unité autonome allemande de canons d’assaut de la Seconde Guerre mondiale qui combat en Europe. Elle dépend de l’artillerie d’assaut (Sturmartillerie).

Elle est constituée à Jüterborg en Allemagne le 13 juin 1941. Elle rejoint la 6. Armee lors du déclenchement de l’opération Barbarossa. Elle est engagée dans l’opération Fall Blau en juin 1942. Elle parvient jusqu’à Stalingrad où elle détruite avec le reste de la 6. Armee.

Elle est reformée le 27 mars 1943, toujours à Jüterborg. Elle retourne en URSS pour participer à l’opération Zitadelle à Koursk.

Le 14 février 1944, elle est renommée Sturmgeschütz-Brigade 344.

A l’été 1944, elle subit l’opération Bagration. Elle est retirée du front fin juillet 1944 pour être reconstituée en Allemagne. Elle est envoyée en Hollande le 10 octobre 1940. Elle participe ensuite à la bataille des Ardennes dans le cadre de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel où elle contribue à l’encerclement d’une partie de la 106th US Infantry Division et à la prise de Saint-Vith. Elle combat ensuite en Allemagne et disparaît dans la Ruhr en avril 1945.

Bibliographie :

Didier LAUGIER, Sturmgeschütz-Abteilung 244, Sturmgeschütz-Brigade 244, Heeres-Sturmartillerie-Brigade 244, in Sturmartillerie tome 1 (Heimdal, 2011) : notice historique de sept pages sur la Sturmgeschütz-Abteilung 244 (renommée ensuite Sturmgeschütz-Brigade puis Heeres-Strurmartillerie-Brigade), ses combats en URSS où elle est détruite à Stalingrad, reconstituée pour combattre à Koursk puis affrontée l’opération Bagration pour enfin basculer à l’Ouest où elle combat en Hollande, dans les Ardennes pour disparaître finalement dans la poche de la Ruhr – Photos.

Dennis OLIVER, StuG III & IV, German Army, Waffen-SS and Luftwaffe, Western Front, 1944-1945 (Pen & Sword, 2019) : livre de soixante-quatre pages de la série Tank Craft recensant l’ensemble des unités utilisant des canons d’assaut Sturmgeschütz (StuG) III et Sturmgeschütz (StuG) IV parmi les différentes composantes de l’armée allemande à l’Ouest dans les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Europe (Sturmgeschütz-Abteilung 200 / Sturmgeschütz-Brigade 200, Sturmgeschütz-Brigade 243 / Heeres-Sturmartillerie-Brigade 243, Sturmgeschütz-Brigade 244, Sturmgeschütz-Brigade 280, Sturmgeschütz-Brigade 341, Sturmgeschütz-Brigade 394, Sturmgeschütz-Brigade 667, Sturmgeschütz-Brigade 902, Sturmgeschütz-Brigade 905 / Heeres-Sturmartillerie-Brigade 905, 2. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 3. Panzergrenadier-Division, 15. Panzergrenadier-Division, Panzer-Division Clausewitz, 25. Panzergrenadier-Division, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, schwere Panzerjäger-Abteilung 519, schwere Panzerjäger-Abteilung 559, Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 301, Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 302, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 315, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 316, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 319, Führer-Grenadier-Brigade, Panzer-Brigade 150, 12. Volksgrenadier-Division, 36. Volksgrenadier-Division, 19. Grenadier-Division / 19. Volksgrenadier-Division, 176. Infanterie-Division, 84. Infanterie-Division, 85. Infanterie-Division / Infanterie-Division Döberitz / Infanterie-Division Potsdam, 212. Volksgrenadier-Division, 198. Infanterie-Division, 243. Infanterie-Division, 245. Infanterie-Division, 256. Volksgrenadier-Division, 276. Volksgrenadier-Division, 326. Infanterie-Division, 331. Infanterie-Division, 340. Volksgrenadier-Division, 346. Infanterie-Division, 348. Infanterie-Division, 352. Infanterie-Division / 352. Volksgrenadier-Division, 353. Infanterie-Division, 361. Volksgrenadier-Division, 553. Grenadier-Division, 712. Infanterie-Division, 189. Infanterie-Division, 559. Volksgrenadier-Division, 338. Infanterie-Division, Minenkommando Dänemark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 17. SS-Panzergrenadier-Division, Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 11, Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 12, 16. Luftwaffen-Feld-Division, 17. Luftwaffen-Feld-Division, 18. Luftwaffen-Feld-Division, Fallschirm-Panzer-Ersatz- und Ausbildungs-Regiment Hermann Göring) ainsi que les différentes évolutions techniques introduites sur les lignes de production de décembre 1942 à mai 1945 – Photos, reproductions couleurs de maquettes, ordres de bataille, organigrammes véhicule par véhicule, profils couleurs [Sturmgeschütz (StuG) III Ausf. F/8 (11. Panzer-Division), Sturmgeschütz (StuG) III Ausf. G (Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 11, Sturmgeschütz-Brigade 280, Sturmgeschütz-Brigade 341, Sturmgeschütz-Brigade 394, Heeres-Sturmartillerie-Brigade 667, Führer-Grenadier-Brigade, 243. Infanterie-Division, 348. Infanterie-Division, 353. Infanterie-Division3. Panzergrenadier-Division, 2. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division) et Sturmgeschütz (StuG) IV (17. SS-Panzergrenadier-Division)].

Boutique :

  Pen and Sword 2019 OLIVER Dennis StuG III and StuG IV Western Front 1944-1945 Tank Craft #19

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités