Sturmmörser-Kompanie 1001

Formée le 23 septembre 1944 au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Sturmmörser-Kompanie reçoit des Sturmpanzer VI Sturmtiger. Destinée à participer à l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel dans les Ardennes, elle est brièvement engagée fin décembre 1944. A partir du 23 janvier 1945, comme ses homologues, elle est rattachée à l’artillerie et non plus à la Panzerwaffe. Repliée à l’Est du Rhin, elle termine la guerre dans la poche de la Ruhr. Son unité de dépôt et de remplacement est la Panzer-Ersatz-Abteilung 500.

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexUnités (Seconde Guerre mondiale 1939/1945) – AllemagneUnités terrestresUnités autonomes

Bibliographie

Livres

Lee ARCHER & Timm HAASLER, Sturmtiger, The Combat History of Sturmmörser Kompanies 1000-1002 [Panzerwrecks, 2021] : livre de cent soixante seize pages sur le Jagdpanzer VI Jagdtiger (conception, développement, production) et son engagement opérationnel au sein des Sturmmörser-Kompanie 1000, Sturmmörser-Kompanie 1001, Sturmmörser-Kompanie 1002 et Panzer-Ersatz-Abteilung 500) à Varsovie, lors de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel dans les Ardennes puis en Allemagne (Eifel, Roer, Rhin, Ruhr) – Texte, carte, dessins, photos.

Magazines

Batailles & Blindés

Max STEIN, Tiger en Ardennes, quand le mythe dépasse la réalité [Batailles & Blindés n°105 (Caraktère, 2021)] : article de vingt-deux pages sur l’engagement des Sturmpanzer VI, Jagdpanzer VI, Panzer VI Ausf. B et Panzer VI Ausf. E dans les Ardennes lors de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, les unités impliquées ou prévues de l’être (schwere Panzer-Abteilung (Fkl.) 301, schwere Panzer-Abteilung 506 avec également la schwere Panzer-Kompanie Hummel, schwere SS-Panzer-Abteilung 501, Sturmmörser-Kompanie 1000, Sturmmörser-Kompanie 1001, 1./schwere Panzerjäger-Abteilung 653), l’analyse de leur emploi, le parcours de la Kampfgruppe Peiper ainsi que le point de vue allié – Texte, cartes, photos, profils couleurs.