Bataillons de chars lourds allemands (schwere Panzer-Abteilungen)

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne met sur pied des bataillons de chars lourds destinés à accueillir les Panzer VI Ausf. E Tiger puis Panzer VI Ausf. B Königstiger. En effet, à l’exception de quatre divisions qui reçoivent une compagnie de chars lourds en 1943 (Panzergrenadier-Division Großdeutschland, SS-Panzergrenadier-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler, SS-Panzergrenadier-Division Das Reich et SS-Panzergrenadier-Division Totenkopf), ces chars sont destinés à opérer en support des grands commandements terrestres. Il est également envisagé de doter la 130. Panzer-Lehr-Division de chars lourds, mais dans les faits ce n’est pas le cas.

Publicités

Au cours du conflit, les bataillons autonomes de chars lourds suivants sont constitués :

Bibliographie :

Jacques ARMAND, Panzer III Ausf. N, la garde rapprochée des Tiger, in Trucks & Tanks Magazine n°32 (Caraktère, 2012) : article de dix pages sur le Panzer III Ausf. N et son rôle dans l’accompagnement du Panzer VI Ausf. E Tiger dans les schwere Panzer-Abteilungen comprenant des informations techniques sur le 7,5cm KwK 37 L/24 – Texte, photos, fiche technique, plans, profils couleurs, schémas tactiques.

Erwan NOBLANC, schwere Panzer-Abteilungen & régiments de chars lourds de la Garde, deux formations, deux réalités, in Batailles & Blindés n°95 (Caraktère, 2020) : article de seize pages sur les schwere Panzer-Abteilungen équipées de Panzer VI Ausf. E Tiger et de Panzer VI Ausf. B Königstiger ainsi que sur les Régiments soviétiques de chars lourds de la Garde équipés de KV-1 puis de JS-2 à propos de leur composition et doctrine d’emploi – Texte, photos, profils couleurs.