Führer-Grenadier-Brigade / Führer-Grenadier-Division

La Führer-Grenadier-Division est une division blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale. Elle est issue de la Führer-Grenadier-Brigade transformée en division le 26 janvier 1945 juste après avoir été retirée des Ardennes. Elle intègre dans ses effectifs des unités de remplacement de la Groβdeutschland et d’unités indépendantes (Heeres-Sturmartillerie-Brigade 911, Heeres-Artillerie-Abteilung 423, Korps-Panzer-Artillerie-Regiment 500). Ses blindés sont regroupés au sein de Panzer-Regiment 101 (renommé Führer-Panzer-Regiment 2  le 2 mars 1945) qu’accompagne le Panzergrenadier-Regiment 99 (renommé Führer-Panzergrenadier-Regiment 3).

Elle est envoyée en Poméranie et participe à l’opération Sonnenwende le 16 février 1945 dans la région d’Arnswalde. L’offensive est rapidement bloquée par les Soviétiques qui empêchent toute avance possible en direction de Küstrin et de Landsberg an der Warthe. Elle est ensuite transférée plus au Sud et combat en Autriche notamment à dans les environs de Vienne avec le II. SS-Panzer-Korps. Elle se rend aux Américains à Linz qui redonnent les prisonniers à l’Armée Rouge.

Malgré son status de division, la Führer-Grenadier-Division, comme toutes les grandes unités formées à la fin du conflit, ressemble davantage à un groupe de combat.

Bibliographie :

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Heer (Heimdal, 1997)

Vincent BERNARD, Opération « Sonnenwende », dernier feu de paille en hiver, 15-21 février 1945, in Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019) : article de douze pages sur l’opération Sonnenwende (Husarenritt) imaginée par Heinz GUDERIAN afin de dégager Küstrin et Landsberg an der Warthe à partir d’une offensive menée de Poméranie par la 11. SS-Panzer-Armee qui, immédiatement après avoir dégagé Arnswalde, se trouve bloquée par les 47ème et 61ème Armées soviétiques du 1er Front de Biélorussie et obligée de reculer sur Stargard – Photos, profils couleurs, cartes.

François de LANNOY & Jean-Claude PERRIGAULT, La Grossdeutschland, du Régiment au Panzerkorps (Heimdal, 1998) : album historique de plus de quatre cent soixante pages sur le parcours des unités issues de l’Infanterie-Regiment Großdeustchland (Panzergrenadier-Division Großdeutschland, Panzer-Division Großdeutschland, Panzer-Korps Großdeutschland ainsi qu’un récapitulatif des formations affiliées – Panzergrenadier-Division Brandenburg, Führer-Begleit-Division, Führer-Grenadier-Division, Panzer-Division Kurmark) lors des combats à l’Ouest en 1940 (Ardennes, Sedan, Stonne), de l’opération Marita dans les Balkans, en URSS (opération Barbarossa, opération Taïfun, opération Fall Blau vers Orel et dans la boucle du Don, saillant de Rjev et vallée de la Luchesa, Kharkiv, Belgorod, Koursk (opération Zitadelle), Okhtyrka (Akhtyrka), Krementchouk, Krivoï Rog, Kirovohrad), en Roumanie (Târgu Frumos, Jassy), URSS de nouveau (Vilkaviškis Wilkowischken), Prusse Orientale (Klaipėda Memel, Lautern, Königsberg, Kahlholz) puis enfin dans le Samland et à Pillau, portraits de quelques membres de l’unité porteurs de la Ritterkreuz (Hugo SCHIMMEL, Heinrich GERBENER, Harald KRIEG, Hyazinth STRACHWITZ von GROß-ZAUCHE und CAMMINETZ, Horst von USEDOM, Peter FRANTZ, Willi LANGKEIT, Otto-Ernst REMER, Walter HOERNLEIN, Hasso von MANTEUFFEL, Karl LORENZ, Herbert MAGOLD, Horst NIEMACK, Helmut BECK-BROICHSITTER, Diddo Siebels DIDDENS, Gerhard KONOPKA, Helmuth SPAETER, Hans RÖGER, Bruno KIKILLUS, Karl SCHWAPPACHER, Dietrich von SAUCKEN) – Photos, cartes.

Dennis OLIVER, StuG III & IV, German Army, Waffen-SS and Luftwaffe, Western Front, 1944-1945 (Pen & Sword, 2019) : livre de soixante-quatre pages de la série Tank Craft recensant l’ensemble des unités utilisant des canons d’assaut Sturmgeschütz (StuG) III et Sturmgeschütz (StuG) IV parmi les différentes composantes de l’armée allemande à l’Ouest dans les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Europe (Sturmgeschütz-Abteilung 200 / Sturmgeschütz-Brigade 200, Sturmgeschütz-Brigade 243 / Heeres-Sturmartillerie-Brigade 243, Sturmgeschütz-Brigade 244, Sturmgeschütz-Brigade 280, Sturmgeschütz-Brigade 341, Sturmgeschütz-Brigade 394, Sturmgeschütz-Brigade 667, Sturmgeschütz-Brigade 902, Sturmgeschütz-Brigade 905 / Heeres-Sturmartillerie-Brigade 905, 2. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 3. Panzergrenadier-Division, 15. Panzergrenadier-Division, Panzer-Division Clausewitz, 25. Panzergrenadier-Division, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, schwere Panzerjäger-Abteilung 519, schwere Panzerjäger-Abteilung 559, Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 301, Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 302, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 315, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 316, Panzer-Kompanie (Funklenk FKL) 319, Führer-Grenadier-Brigade, Panzer-Brigade 150, 12. Volksgrenadier-Division, 36. Volksgrenadier-Division, 19. Grenadier-Division / 19. Volksgrenadier-Division, 176. Infanterie-Division, 84. Infanterie-Division, 85. Infanterie-Division / Infanterie-Division Döberitz / Infanterie-Division Potsdam, 212. Volksgrenadier-Division, 198. Infanterie-Division, 243. Infanterie-Division, 245. Infanterie-Division, 256. Volksgrenadier-Division, 276. Volksgrenadier-Division, 326. Infanterie-Division, 331. Infanterie-Division, 340. Volksgrenadier-Division, 346. Infanterie-Division, 348. Infanterie-Division, 352. Infanterie-Division / 352. Volksgrenadier-Division, 353. Infanterie-Division, 361. Volksgrenadier-Division, 553. Grenadier-Division, 712. Infanterie-Division, 189. Infanterie-Division, 559. Volksgrenadier-Division, 338. Infanterie-Division, Minenkommando Dänemark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 17. SS-Panzergrenadier-Division, Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 11, Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 12, 16. Luftwaffen-Feld-Division, 17. Luftwaffen-Feld-Division, 18. Luftwaffen-Feld-Division, Fallschirm-Panzer-Ersatz- und Ausbildungs-Regiment Hermann Göring) ainsi que les différentes évolutions techniques introduites sur les lignes de production de décembre 1942 à mai 1945 – Photos, reproductions couleurs de maquettes, ordres de bataille, organigrammes véhicule par véhicule, profils couleurs [Sturmgeschütz (StuG) III Ausf. F/8 (11. Panzer-Division), Sturmgeschütz (StuG) III Ausf. G (Fallschirm-Sturmgeschütz-Brigade 11, Sturmgeschütz-Brigade 280, Sturmgeschütz-Brigade 341, Sturmgeschütz-Brigade 394, Heeres-Sturmartillerie-Brigade 667, Führer-Grenadier-Brigade, 243. Infanterie-Division, 348. Infanterie-Division, 353. Infanterie-Division3. Panzergrenadier-Division, 2. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division) et Sturmgeschütz (StuG) IV (17. SS-Panzergrenadier-Division)].

Boutique :

 

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !