5. Fallschirm-Jäger-Division

La 5. Fallschirm-Jäger-Division est une division parachutiste allemande ayant combattu au cours de la Seconde Guerre mondiale et dépendant de l’armée de l’air allemande (Luftwaffe).

 

Bibliographie :

Georges BERNAGE, La bataille de Brest, in 39/45 Magazine n°21 (Heimdal, 1987) : article de seize pages sur le chasse-croisé des divisions parachutistes allemandes en Bretagne (les 3. Fallschirmjäger-Division et 5. Fallschirmjäger-Division sont envoyées en Normandie avec le II. Fallschirm-Korps tandis que la 2. Fallschirmjäger-Division arrive d’Allemagne), du détachement d’une Kampfgruppe de la 2. Fallschirmjäger-Division parti pour tenter d’arrêter la 6th US Armored Division à Saint-Malo après la percée réalisée avec l’opération Cobra et la prise d’Avranches, et de Pontaubault qui ouvre les portes de la Bretagne aux Américains, les combats pour Brest, sa base navale et la presqu’île de Crozon où se sont retranchés les restes des 2. Fallschirmjäger-Division, 266. Infanterie-Division et 343. Infanterie-Division complétés d’éléments de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe sous le commandement de Hermann-Bernhard RAMCKE face au VIII US Corps de Troy MIDDLETON avec les 2nd US Infantry Division, 8th US Infantry Division, 29th US Infantry Division, 2nd US Rangers Battalion et 5th US Rangers Battalion – Photos, cartes.

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Luftwaffe et Waffen-SS  (Heimdal, 1998)

Didier LODIEU, Le sacrifice des Fallschirmjäger, tome 1, du 26 juillet au 5 août 1944 (La Poche de Falaise – Chambois, 2019) : livre de plus de deux cent vingt pages sur les combats du II. Fallschirm-Korps d’Eugen MEINDL (3. Fallschirmjäger-Division et Fallschirmjäger-Regiment 15 de la 5. Fallschirmjäger-Division, 352. Infanterie-Division, 363. Infanterie-Division) lors du déclenchement de l’opération Cobra qui pulvérise les unités que se trouvent immédiatement à sa gauche (130. Panzer-Lehr-Division et 275. Infanterie-Division) et les deux semaines qui suivent durant lesquelles le corps parachutiste allemand doit également gérer le danger provoqué par l’opération Bluecoat et la capture d’un pont sur la Souleuvre, cette fois à sa droite, où il lutte contre des éléments de la 2nd US Armored Division et du V US Corps (2nd US Infantry Division, 5th US Infantry Division, 29th US Infantry Division, 35th US Infantry Division, appuyées par les 741st US Tank Battalion, 735th US Tank Battalion, 737th US Tank Battalion, 818th US Tank Destroyer Battalion) à Saint-Gilles, Canisy, Cote 183, Saint-Jean-des-Baisants, Vidouville, Mesnil-Harman, Planquais, Notre-Dame-d’Elle, Biéville (Manche), Saint-Amand, Torigni-sur-Vire, Tessy-sur-Vire, Guilberville, Mesnil-Robert et enfin Vire, tout en se coordonnant notamment avec la 2. Panzer-Division – Photos, cartes.

2e Guerre Mondiale 086Benoît RONDEAU, Les 3. et 5. Fallschirmjäger-Division dans l’offensive des Ardennes, in 2e Guerre Mondiale n°86 (Mars & Clio, 2019) : article de dix pages sur l’engagement des 3. Fallschirmjäger-Division et 5. Fallschirmjäger-Division dans les Ardennes lors de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, notamment sur la crête d’Elsenborn et face à la contre-attaque de la 4th US Armored Division pour dégager Bastogne – Photos, cartes.

Boutique :

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

%d blogueurs aiment cette page :