73. Infanterie-Division

La 73. Infanterie-Division est une division d’infanterie allemande engagée au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Elle est créée le 26 août 1939 dans la cadre de la seconde vague de mobilisation (2. Welle) au sein du Wehrkreis XIII. Elle est engagée lors de l’invasion de Pologne en septembre 1939 puis est transférée à l’Ouest où elle participe aux combats de mai et juin 1940 en France. Elle participe à l’opération Marita dans les Balkans et atteint la Grèce. A partir de la Roumanie, elle pénètre en URSS dans le cadre de l’opération Barbarossa. Elle atteint la Crimée où elle reste jusqu’à la chute de Sebastopol. Dans le cadre de l’opération Fall Blau, elle atteint le Caucase avant de se replier dans la tête de pont du Kouban d’où elle est évacuée vers la Crimée qu’elle défend face à l’Armée Rouge où elle presqu’anéantie à Sebastopol en mai 1944. Les éléments qui peuvent d’échapper par la mer servent à reformer la division qui est de nouveau engagée dès fin juillet 1944 pour freiner l’avance soviétique sur Varsovie dans la foulée de l’opération Bagration. Elle combat ensuite sur la Vistule où elle subit de nouvelles pertes importantes. Lors du déclenchement de l’offensive Vistule-Oder, elle se trouve en Prusse Orientale et disparaît dans le secteur de Danzig (Gdansk) en avril 1945, son état-major coulant lors de son évacuation par la Baltique.

Publicités

Bibliographie :

Charles TRANG, Août 1944, la 2e Armée blindée soviétique devant Varsovie, in 39/45 Magazine362 (Heimdal, 2020) : Article de dix-huit pages décrivant les opérations militaires menées par Walter MODEL du 18 juillet au 4 août 1944 devant Varsovie durant lesquelles les 2ème Armée de chars et 47ème Armée soviétiques sont stoppées dans leur avance sur la Vistule par la 73. Infanterie-Division, le XXXXIX. Panzer-Korps (4. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, Fallschirm-Panzer-Division Hermann Göring) et le IV. SS-Panzer-Korps (5. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division) ne permettant pas à l’Armée Rouge ni de parachever l’encerclement de la Heeresgruppe Mitte devant la Vistule à l’issue de l’opération Bagration, ni de secourir à temps la résistance polonaise entrée entre-temps en insurrection dans la capitale – Texte, photos, carte.