709. Infanterie-Division

Arbre encyclopédique :

Unités (Seconde Guerre mondiale) – Allemagne – Unités terrestres – Divisions d’infanterie709. Infanterie-Division

Historique :

La 709. Infanterie-Division est une division d’infanterie allemande ayant combattu au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Elle est mise sur pied le 2 mai 1941 dans le Wehrkreis IX dans le cadre de la 15ème vague de mobilisation (15. Welle) en tant que division statique afin de servir de troupe d’occupation dans les pays occupés par le III. Reich. En novembre 1941, elle est transférée en Bretagne pour occuper le secteur de Saint-Brieux à Saint-Malo. En décembre 1943, elle se redéploie dans le Cotentin afin de couvrir Cherbourg et la façade Est du Cotentin.

En juin 1944, la 709. Infanterie-Division est composée de trois régiments d’infanterie (Infanterie-Regiment 729, Infanterie-Regiment 739 et Infanterie-Regiment 919), d’un régiment d’artillerie (Artillerie-Regiment 1709 doté de canons d’origine tchèque, française et soviétique), d’un bataillon antichar (Panzerjäger-Abteilung 709 dotée de douze canons antichars 7.5cm Pak 40 et de neuf canons antiaériens 3.7cm Flak – il est évoqué également la présence de canons montés sur châssis français mais sans confirmation), d’un bataillon de génie (Pionier-Bataillon 709). Elle ne possède pas de bataillon de remplacement mais bénéficie de l’apport de bataillons de volontaires de l’Est (Osttruppen) : Ost-Bataillon 649 (intégré dans l’Infanterie-Regiment 729), Ost-Bataillon 561 et Ost-Bataillon 795 (tous deux intégrés dans l’Infanterie-Regiment 739). Un groupe du Stellungs-Werfer-Regiment 101 lui est rattaché. La côte est sous la protection de la Heeres-Küsten-Artillerie-Abteilung (HKAA) 1261 et de la Marine-Artillerie-Abteilung (MAA) 260.

Le 6 juin 1944, elle est immédiatement engagée face aux parachutistes américains et aux unités débarquées sur Utah Beach. Pendant plusieurs jours, elle bloque la progression américaine dans le Cotentin en direction de Cherbourg notamment autour de Montebourg. Face à sa résistance, les Américains décident de pousser plein Ouest de façon à couper la presqu’île en deux pour ensuite s’attaquer à Cherbourg. C’est ainsi que Barneville est finalement atteinte le 18 juin 1944 par la 9th US Infantry Division. Dans la manœuvre, la 709. Infanterie-Division se retrouve totalement encerclée à la différence de la 77. Infanterie-Division, de la 91. Infanterie-Division et de la 243. Infanterie-Division dont certains éléments ne sont pas encerclés ou parviennent à s’échapper.

La 709. Infanterie-Division fournit l’essentiel des éléments qui se retranchent dans Cherbourg et à la Hague. Son commandant, Karl Wilhelm von SCHLIEBEN reçoit la responsabilité du camp retranché. Il capitule le 26 juin 1944, mais certaines de ses unités résistent jusqu’au 1er juillet 1944 dans le secteur de la Hague.

Considérée alors comme détruite, la 709. Infanterie-Division n’est pas reconstituée.

 

Bibliographie :

Association historique et culturelle de Montebourg et de son canton, Montebourg se souvient, 6 juin – 19 juin 1944 (à compte d’auteur, 1994) : livre de près de quatre cent pages sur la vie des civils pris en étau lors de combats pour Montebourg dans le Cotentin, évocation des combats menés par les 82nd US Airborne Division et 4th US Infantry Division face à la 709. Infanterie-Division pour la prise des batteries d’Azeville et de Saint-Marcouf ainsi que de Quinéville, libération et reconstruction de Montebourg, liste des pertes civiles – Photos, cartes.

Georges BERNAGE, Première victoire américaine en Normandie, (Heimdal, 1990)

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique – Les divisions de l’armée de terre allemande (Heimdal, 1997)

Alain CHAZETTE, Le Mur de l’Atlantique en Normandie (Heimdal, 2000)

Rafaël DEROO, A l’assaut de la Hague (Isoète, 2018)

Sébastien DEVIERE, 1940-1944, l’armée allemande occupe le Val-de-Saire, le Grenadier-Regiment 729, in Normandie 1944 Magazine10 (Heimdal, 2014) : article de sept pages sur la 709. Infanterie-Division en que troupe d’occupation en Normandie et son rôle dans l’édification du Mur de l’Atlantique avec le Débarquement et les combats dans le Cotentin – Photos, cartes.

Helmut Konrad von KEUSGEN, Les canons de Saint-Marcouf, les batteries d’Azeville et de Crisbecq face à Utah Beach (Heimdal, 2005)

Niklas ZETTERLING, Normandy 1944, German Military Organization, Combat Power and Organizational Effectiveness (J.J. Fedorowicz Publishing, 2000)

Boutique :

Heimdal 1997 BERNAGE Georges de LANNOY Francois Dictionnaire historique Heer 1939-1945             1994 Collectif Montebourg se souvient   

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

%d blogueurs aiment cette page :