28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division Wallonien

La 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division Wallonien est une division d’infanterie allemande de la Seconde Guerre mondiale issue de la Waffen-SS et constituée avec des volontaires belges et wallons. Elle est constituée sur la base de la SS-Sturmbrigade Wallonien à partir du 20 septembre 1944.

Lors de la contre-offensive des Ardennes, elle est placée en arrière de la 6. SS-Panzer-Armee mais n’intervient pas dans les combats.

Le 30 janvier 1945, la division part pour la Poméranie. Avec le III. SS-Panzer-Korps de la nouvelle 11. SS-Panzer-Armee, elle combat les Soviétiques de la 61ème Armée dans la région d’Arnswalde. Elle participe ensuite à l’opération Sonnenwende à partir du 16 février 1945 qui est un échec. Le 3 mars 1945, devant la pression soviétique, elle est repoussée sur Stargard puis sur Altdamm et Stettin sur l’Oder.

Le 20 avril 1945, les Soviétiques attaquent au niveau de Stettin qui tombe le 26 avril 1945. Les restes de la division se replient sur le Randow, Lübeck, Flensburg et enfin le Danemark où ils capitulent le 8 mai 1945.

Bibliographie :

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Luftwaffe et Waffen-SS (Heimdal, 1998)

Vincent BERNARD, Opération « Sonnenwende », dernier feu de paille en hiver, 15-21 février 1945, in Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019) : article de douze pages sur l’opération Sonnenwende (Husarenritt) imaginée par Heinz GUDERIAN afin de dégager Küstrin et Landsberg an der Warthe à partir d’une offensive menée de Poméranie par la 11. SS-Panzer-Armee qui, immédiatement après avoir dégagé Arnswalde, se trouve bloquée par les 47ème et 61ème Armées soviétiques du 1er Front de Biélorussie et obligée de reculer sur Stargard – Photos, profils couleurs, cartes.

Brice DEVRIERE, Roger Mannaert, la guerre à 17 ans (2ème partie), in 39/45 Magazine n°306 (Heimdal, 2012) : article de douze pages décrivant le parcours d’un vétéran de la SS-Sturmbrigade Wallonien puis de la 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division Wallonien sur l’Oder, blessé à Breslau (Wroklaw) et décrivant sa capture par les Soviétiques dans un hôpital de campagne avant d’être libéré par une contre-attaque allemande puis de se rendre le 8 mai 1945, être prisonnier des Soviétiques en Allemagne quelques mois puis rapatrié en Belgique où il est mis en prison – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Boutique :

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !