272. Infanterie-Division / 272. Volksgrenadier-Division

Home » Index » Unités » Unités allemandes » Unités terrestres allemandes » Divisions d’infanterie allemandes » 272. Infanterie-Division / 272. Volksgrenadier-Division

Historique

Une première 272. Infanterie-Division voit le jour au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe dans le cadre de la dixième vague de mobilisation (10. Welle) en juin 1940 pour être aussitôt dissoute le 22 juillet 1940 du fait de la victoire obtenue à l’Ouest. La seconde unité portant ce numéro est constituée le 17 novembre 1943 dans le cadre de la vingt-deuxième vague de mobilisation (22. Welle) avec des éléments de la 216. Infanterie-Division dissoute à la suite des pertes enregistrées en URSS. Elle stationne en Belgique puis en France. Elle est envoyée à Lyon puis dans la région allant de Perpignan à la frontière espagnole pour sécuriser le Südwall où elle se trouve quand les Alliés débarquent le 6 juin 1944. Finalement envoyée en Normandie, elle se positionne dans la région de Caen à partir de mi-juillet 1944. Sa ligne de défense passe se trouve à la lisière de l’attaque britannique menée dans le cadre de l’opération Goodwood et doit lutter contre l’opération Atlantic lancée de façon concomitante. Avec la 1. SS-Panzer-Division elle stoppe net les Canadiens lancés dans l’opération Spring les 24 et 25 juillet 1944. Elle lutte également contre l’opération Totalize qui a pour but de s’emparer de Falaise. Elle échappe à l’encerclement dans la poche de Falaise/Trun/Chambois et se replie ensuite par Lisieux vers la Seine qu’elle franchit le 27 août 1944.

Elle retraite ensuite via la Belgique et la Hollande pour se transformer en 272. Volksgrenadier-Division à Döberitz à partir du 17 septembre 1944 en absorbant les éléments de la 575. Volksgrenadier-Division tout juste levée. Ainsi reconstituée, elle rejoint de nouveau le Front Ouest dans la zone de la forêt de Hürtgen. Destinée à participer à l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel dans les Ardennes, ses préparatifs sont perturbés par l’attaque américaine sur Kesternich le 13 décembre 1944. Le 16 décembre 1944, elle se lance à l’assaut des lignes américaines mais n’arrive pas à percer. Elle reste dans le secteur de Monschau jusqu’en début mars 1945 où elle se replie sur le Rhin pour être finalement dissoute le 12 avril 1945.

Bibliographie

Livres

En français

Heimdal

La Poche de Falaise – Chambois

En anglais

Pen & Sword

Magazines et périodiques

Batailles

Batailles & Blindés