10. Infanterie-Division / 10. Infanterie-Division (mot.) / 10. Panzergrenadier-Division

Le Kommandant von Regensburg constitué en octobre 1934 camoufle en fait une division d’infanterie allemande le temps que le Traité de Versailles soit officiellement dénoncé. Il peut alors prendre la désignation officielle de 10. Infanterie-Division à partir du 15 octobre 1935. Elle participe à l’annexion de l’Autriche et de la Tchécoslovaquie en 1938. Engagée en Pologne puis à l’Ouest en mai et juin 1940, elle est transformée en division d’infanterie motorisée en octobre 1940 en cédant son Infanterie-Regiment 85 à la nouvelle 5. Gebirgs-Division qui sauvera l’opération Merkur en Crète. La 10. Infanterie-Division (mot.) participe à l’opération Barbarossa au sein de la Panzergruppe 2. Elle combat dans le secteur de Rjev puis est engagée à Koursk lors de l’opération Zitadelle juste après voir été renommée le 13 juin 1943 en 10. Panzergrenadier-Division. Elle combat ensuite dans le secteur de Kiev puis se replie en Roumanie puis en Pologne où elle est pratiquement anéantie début 1945 avant d’être reconstituée et de terminer la guerre en Silésie.

Publicités

Index encyclopédique

IndexUnitésAllemagneUnités terrestresDivision d’infanterie

Historique

Bibliographie

Publications générales

Dennis OLIVER, SdKfz 250/9 and 251/22 Kanonenwagen German Army and Waffen-SS, Western and Eastern Fronts, 1944-1945 (Pen & Sword, 2020) : livre de soixante-quatre pages sur le SdKfz 251/9 et le SdKfz 251/22 présentant l’origine, le développement, les caractéristiques techniques et les dotations par unité (1. Panzer-Division, 2. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 4. Panzer-Division, 5. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 7. Panzer-Division, 8. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 12. Panzer-Division, 13. Panzer-Division, 14. Panzer-Division, 16. Panzer-Division, 17. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, 20. Panzer-Division, 21. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 24. Panzer-Division, 25. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, Panzer-Division Feldherrnhalle 1, Panzer-Division Feldherrnhalle 2, Panzer-Division Jüterborg, Panzer-Division Schlesien, Panzer-Division Clausewitz, Führer-Begleit-Division, Führer-Grenadier-Division, Panzer-Brigade 101, Panzer-Brigade 102, Panzer-Brigade 103, Panzer-Brigade 104, Panzer-Brigade 105, Panzer-Brigade 106, Panzer-Brigade 107, Panzer-Brigade 108, Panzer-Brigade 109, Panzer-Brigade 110, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, 3. Panzergrenadier-Division, 10. Panzergrenadier-Division, 18. Panzergrenadier-Division, 20. Panzergrenadier-Division, 25. Panzergrenadier-Division, Panzergrenadier-Division Grossdeutschland, Panzergrenadier-Division Brandenburg, Panzergrenadier-Division Kurmark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division, 12. SS-Panzer-Division, Infanterie-Division Ulrich von Hutten, Sturmpanzer-Abteilung 217, Heeres-Sturmpionier-Brigade 627, Fallschirm-Panzer-Division 1, Panzer-Aufklärungs-Abteilung Speer de la Kampfgruppe 1001 Nachte) – Texte, photos, organigrammes, profils couleurs.

Profils couleurs

Jeux d’Histoire