3. Panzer-Division

La 3. Panzer-Division est une division blindée allemande ayant combattu au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Avec les 1. Panzer-Division et 2. Panzer-Division, elle faite partie des trois premières grandes unités blindée constituées par l’Allemagne le 15 octobre 1935. L’Anschluss en Autriche constitue son premier test opérationnel grandeur nature avant son baptême du feu en Pologne. Lors des opérations à l’Ouest en mai et juin 1940, elle suit la 4. Panzer-Division à Maastricht et franchit le canal Albert pour affronter en second échelon le Corps de Cavalerie français à Hannut / Gembloux. Après de durs combats, elle parvient à percer les lignes de la Division Marocaine, mais la décision stratégique est déjà obtenue sur la Meuse de Dinant à Sedan et elle est réorientée pour suivre les divisions blindées qui foncent vers la Manche. Elle participe ensuite à la seconde phase de la bataille de France, l’opération Fall Rot.

Publicités

Réorganisée et commandée alors par Walter MODEL, elle contribue à l’invasion de l’URSS lors de l’opération Barbarossa. Elle participe avec la Panzergruppe 2 aux batailles d’encerclement de Bialystok, de Minsk et de Smolensk avant de foncer vers le sud pour boucler la poche de Kiev en rejoignant les avants-gardes de la Panzergruppe 1. Avec le reste de la Heeresgruppe Mitte, elle échoue à s’emparer de Moscou lors de l’opération Taïfun et doit mener de durs combats défensifs durant la contre-offensive d’hiver soviétique. Elle participe aux opérations de Kharkiv avant de se lancer à l’assaut de Caucase lors de l’opération Fall Blau. Elle doit retraiter par le Kouban et évacuer par la Mer d’Azov.

Elle fait partie de la pince sud de l’opération Zitadelle sur Koursk, puis est engagée dans les combats défensifs autour de Kharkiv puis du Dniepr. Repliée en Pologne puis en Hongrie, elle termine la guerre en Autriche.

Bibliographie

Publications générales

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Heer (Heimdal, 1997)

Dennis OLIVER, SdKfz 250/9 and 251/22 Kanonenwagen German Army and Waffen-SS, Western and Eastern Fronts, 1944-1945 (Pen & Sword, 2020) : livre de soixante-quatre pages sur le SdKfz 251/9 et le SdKfz 251/22 présentant l’origine, le développement, les caractéristiques techniques et les dotations par unité (1. Panzer-Division, 2. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 4. Panzer-Division, 5. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 7. Panzer-Division, 8. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 12. Panzer-Division, 13. Panzer-Division, 14. Panzer-Division, 16. Panzer-Division, 17. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, 20. Panzer-Division, 21. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 24. Panzer-Division, 25. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, Panzer-Division Feldherrnhalle 1, Panzer-Division Feldherrnhalle 2, Panzer-Division Jüterborg, Panzer-Division Schlesien, Panzer-Division Clausewitz, Führer-Begleit-Division, Führer-Grenadier-Division, Panzer-Brigade 101, Panzer-Brigade 102, Panzer-Brigade 103, Panzer-Brigade 104, Panzer-Brigade 105, Panzer-Brigade 106, Panzer-Brigade 107, Panzer-Brigade 108, Panzer-Brigade 109, Panzer-Brigade 110, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, 3. Panzergrenadier-Division, 10. Panzergrenadier-Division, 18. Panzergrenadier-Division, 20. Panzergrenadier-Division, 25. Panzergrenadier-Division, Panzergrenadier-Division Grossdeutschland, Panzergrenadier-Division Brandenburg, Panzergrenadier-Division Kurmark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division, 12. SS-Panzer-Division, Infanterie-Division Ulrich von Hutten, Sturmpanzer-Abteilung 217, Heeres-Sturmpionier-Brigade 627, Fallschirm-Panzer-Division 1, Panzer-Aufklärungs-Abteilung Speer de la Kampfgruppe 1001 Nachte) – Texte, photos, organigrammes, profils couleurs.

Vincent BERNARD, Panzerwaffe, les fauves de la Wehrmacht, tour d’horizon des divisions blindées du Heer, in 2e Guerre Mondiale n°75 (Mars & Clio, 2018)

Seconde Guerre mondiale

Laurent DEMOUZON, Echec dans les Alpes, le baroud d’honneur de l’armée française, in Ligne de Front n°33 (Caraktère, 2011) : article de huit pages sur la bataille des Alpes de juin 1940 entre Français et Allemands [13. Infanterie-Division (mot.) en direction de Chambéry, 3. Panzer-Division en direction de Grenoble, 4. Panzer-Division en direction de Valence et l’Isère] – Texte, cartes, photos.

Laurent DEMOUZON, La bataille des Alpes, une parenthèse victorieuse dans la défaite, in Ligne de Front n°23 (Caraktère, 2010) : article de douze pages sur la bataille des Alpes de juin 1940 décrivant les opérations militaires face aux Allemands [13. Infanterie-Division (mot.) en direction de Chambéry, 3. Panzer-Division en direction de Grenoble, 4. Panzer-Division en direction de Valence et l’Isère] et face aux Italiens (Tarentaise, Maurienne, Queyras, Durance et Côte d’Azur) – Texte, cartes, photos.

Sylvain FERREIRA, Le retour d’expérience de la Panzerwaffe à l’Est, contrer le T-34, in Batailles & Blindés81 (Caraktère, 2017) : article de dix pages contenant des rapports de combat de la 3. Panzer-Division, 4. Panzer-Division et du Panzer-Regiment 203 concernant le combat contre les T-34, KV-1 et KV-2 afin de contrer le manque de puissance et de protection des chars allemands (Panzer III et Panzer IV) dans les deux premières années des combats en URSS – Photos, profils couleurs.

Ludovic FORTIN, SdKfz 140/1, Aufklärungspanzerwagen 38, trop peu et trop tad…, in Trucks & Tanks Magazine n°12 (Caraktère, 2009) : article de huit pages sur l’Aufklärungspanzer 38(t) (SdKfz 140/1) présentant ses caractéristiques techniques et sa dotation au sein des Panzergrenadier-Division Großdeutschland et 3. Panzer-Division – Photos, fiche technique, plans.

Yannis KADARI, Mourir pour Wypolsowa, in Batailles & Blindés n°6 (Caraktère, 2004) : article de sept pages sur les combats défensifs de la 3. Panzer-Division en janvier 1942 pour ralentir l’offensive soviétique en direction d’Orel – Photos.

Kamen NEVENKIN, Bloody Vienna (PeKo Publishing, 2020) : livre de deux cent quatorze pages très largement illustré de clichés originaux et inédits sur les combats en Hongrie et en Autriche dans les deux derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Europe présentant une analyse de l’impact de l’opération Frühlingserwachen sur la tête de pont de Gran (Esztergom) près du lac Balaton, l’attaque du 3ème Front d’Ukraine en direction de Wiener-Neustadt, Vienne et Sankt-Pölten, comprenant des informations sur l’état des forces de plusieurs unités allemandes (1. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division et 12. SS-Panzer-Division, 3. Kavallerie-Division, 4. Kavallerie-Division, 44. Infanterie-Division, 96. Infanterie-Division, 356. Infanterie-Division, 711. Infanterie-Division), hongroises (1ère Division de Hussards, 2ème Division blindée, 20ème Division d’infanterie, 25ème Division d’infanterie) et soviétiques (3ème Front d’Ukraine, 4ème Armée de la Garde, 9ème Armée de la Garde, 6ème Armée de Chars de la Garde) et évoquant la participation britannique ainsi que la rétrocession aux Soviétiques des prisonniers cosaques du XV. SS-Kosaken-Kavallerie-Korps ainsi que l’exécution des prisonniers croates par les partisans yougoslaves – Texte, cartes, photos.