23. Panzer-Division

La 23. Panzer-Division est une division blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale qui combat en Europe. Elle est formée à Paris le 21 septembre 1941 et rejoint l’URSS en avril 1942 afin de participer à l’opération Fall Blau en direction du Caucase avant d’être arrêtée sur le Terek. Elle participe à la tentative de dégagement de la 6. Armee encerclée à Stalingrad lors de l’opération Wintergewitter qui n’aboutit cependant pas. Elle parvient néanmoins à s’échapper de la menace d’un encerclement soviétique suite aux différentes offensives sur le Don. La 23. Panzer-Division participe aux différentes actions défensives sur le Mious et le Dniepr. Au cours de l’été 1944, elle se replie en Pologne puis combat en Hongrie notamment à Debrecen. Durement éprouvée dans le secteur du Lac Balaton en mars 1945, ses restes se replient en Autriche où ils se rendent à la fin de la guerre.

Publicités

Bibliographie

Publications générales

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Heer (Heimdal, 1997)

Vincent BERNARD, Panzerwaffe, les fauves de la Wehrmacht, tour d’horizon des divisions blindées du Heer, in 2e Guerre Mondiale n°75 (Mars & Clio, 2018)

Dennis OLIVER, SdKfz 250/9 and 251/22 Kanonenwagen German Army and Waffen-SS, Western and Eastern Fronts, 1944-1945 (Pen & Sword, 2020) : livre de soixante-quatre pages sur le SdKfz 251/9 et le SdKfz 251/22 présentant l’origine, le développement, les caractéristiques techniques et les dotations par unité (1. Panzer-Division, 2. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 4. Panzer-Division, 5. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 7. Panzer-Division, 8. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 12. Panzer-Division, 13. Panzer-Division, 14. Panzer-Division, 16. Panzer-Division, 17. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, 20. Panzer-Division, 21. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 24. Panzer-Division, 25. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, Panzer-Division Feldherrnhalle 1, Panzer-Division Feldherrnhalle 2, Panzer-Division Jüterborg, Panzer-Division Schlesien, Panzer-Division Clausewitz, Führer-Begleit-Division, Führer-Grenadier-Division, Panzer-Brigade 101, Panzer-Brigade 102, Panzer-Brigade 103, Panzer-Brigade 104, Panzer-Brigade 105, Panzer-Brigade 106, Panzer-Brigade 107, Panzer-Brigade 108, Panzer-Brigade 109, Panzer-Brigade 110, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, 3. Panzergrenadier-Division, 10. Panzergrenadier-Division, 18. Panzergrenadier-Division, 20. Panzergrenadier-Division, 25. Panzergrenadier-Division, Panzergrenadier-Division Grossdeutschland, Panzergrenadier-Division Brandenburg, Panzergrenadier-Division Kurmark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division, 12. SS-Panzer-Division, Infanterie-Division Ulrich von Hutten, Sturmpanzer-Abteilung 217, Heeres-Sturmpionier-Brigade 627, Fallschirm-Panzer-Division 1, Panzer-Aufklärungs-Abteilung Speer de la Kampfgruppe 1001 Nachte) – Texte, photos, organigrammes, profils couleurs.

Seconde Guerre mondiale

Loïc BECKER, La bataille pour Ordjonikidze et pour quelques barils de pétrole de plus…, in Batailles & Blindés n°95 (Caraktère, 2020) : article de douze pages sur l’ultime avance allemande dans le Caucase en direction d’Ordjonikidze (Vladikavkaz) sur le Terek durant laquelle les 13. Panzer-Division et 23. Panzer-Division manquent de peu de se faire anéantir par la 37ème Armée soviétique entraînant un repli qui fragilise indirectement le flanc sud de la 6. Armee à Stalingrad – Texte, photos, cartes, profils couleurs.

Kamen NEVENKIN, Bloody Vienna (PeKo Publishing, 2020) : livre de deux cent quatorze pages très largement illustré de clichés originaux et inédits sur les combats en Hongrie et en Autriche dans les deux derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Europe présentant une analyse de l’impact de l’opération Frühlingserwachen sur la tête de pont de Gran (Esztergom) près du lac Balaton, l’attaque du 3ème Front d’Ukraine en direction de Wiener-Neustadt, Vienne et Sankt-Pölten, comprenant des informations sur l’état des forces de plusieurs unités allemandes (1. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division et 12. SS-Panzer-Division, 3. Kavallerie-Division, 4. Kavallerie-Division, 44. Infanterie-Division, 96. Infanterie-Division, 356. Infanterie-Division, 711. Infanterie-Division), hongroises (1ère Division de Hussards, 2ème Division blindée, 20ème Division d’infanterie, 25ème Division d’infanterie) et soviétiques (3ème Front d’Ukraine, 4ème Armée de la Garde, 9ème Armée de la Garde, 6ème Armée de Chars de la Garde) et évoquant la participation britannique ainsi que la rétrocession aux Soviétiques des prisonniers cosaques du XV. SS-Kosaken-Kavallerie-Korps ainsi que l’exécution des prisonniers croates par les partisans yougoslaves – Texte, cartes, photos.

Philippe NAUD, Juillet 1943, une autre bataille oubliée, la 23. Panzer-Division contre-attaque sur le Mious, in Tank Zone n°3 (Histoire & Collections, 2009) : article de quatorze pages sur le rôle de la 23. Panzer-Division dans les combats sur le Mious en juillet et tout début août 1944 qui nécessitent également l’engagement du II. SS-Panzer-Korps retiré de Koursk – Texte, photos, cartes, profils couleurs.

Alain VERWICHT, La I./Panzer-Regiment 201, juillet-août 1943, in Tank & Military Vehicles n°28 (Histoire & Collections, 2016) : article de sept pages sur le Panzer-Regiment 201 de la 23. Panzer-Division dans le Caucase étudiant les dotations dans le détail – Texte, photos, profils couleurs.

Profils couleurs

Chars

Véhicules blindés

SdKfz 251/9

Véhicules de servitude