LXVII. Reserve-Korps / LXVII. Armee-Korps

Le LXVII. Reserve-Korps est un commandement militaire terrestre allemand durant la Seconde Guerre mondiale en Europe. Il est constitué le 24 septembre 1942 par le Wehrkreis II afin de gérer les divisions dites de reserve à disposition de l’OB West.

Il est transformé en LXVII. Armee-Korps le 20 janvier 1944 et est affecté à la 15. Armee qui contrôle les défenses du Mur de l’Atlantique (Atlantikwall) en Belgique et dans le nord de la France jusqu’à la Dives qui se jette dans la Manche entre Dives-sur-Mer et Cabourg. Lorsque les Alliés débarquent en Normandie le 6 juin 1944, le LXVII. Armee-Korps contrôle les 344. Infanterie-Division et 346. Infanterie-Division positionnées au sud de l’embouchure de la Somme.

Les Américains ayant percé le front allemand en Normandie grâce à l’opération Cobra et devant l’impossibilité pour les Allemands de rétablir la situation, le LXVII. Armee-Korps se replie à travers la Belgique et combat en Hollande puis sur la Roer. Il est notamment engagé face à l’attaque de la 2nd US Infantry Division en direction de Kesternich à partir du 13 décembre 1944 qui menace la future offensive allemande dans les Ardennes (opération Wacht am Rhein / Herbstnebel) à laquelle il doit participer au sein de la 6. SS-Panzer-Armee pour forcer le passage des Hautes Fagnes. Ses deux divisions (272. Volksgrenadier-Division et 326. Volksgrenadier-Division) y sont engagées et ne parviennent pas à s’en libérer totalement pour l’offensive qui doit retourner la situation militaire et politique à l’Ouest.

L’attaque est déclenchée le 16 décembre 1944. Les unités du LXVII. Armee-Korps affrontent des éléments des 2nd US Infantry Division et 99th US Infantry Division. Malgré l’appui d’artillerie fourni par d’autres unités (comme la 9. SS-Panzer-Division), l’attaque est échec et les lignes américaines ne sont pas réellement entamées.  Le manque de pression et de réussite du LXVII. Armee-Corps lors du premier jour d’offensive permet aux Américains de faire glisser des renforcements pour s’opposer au I. SS-Panzer-Korps, ce qui sera fatal à l’offensive allemande. Les pertes subies par les deux divisions allemandes ne leur permettent plus de jouer un rôle offensif.

Le LXVII. Armee-Korps participe ensuite aux combats défensifs de la Roer et disparaît en Allemagne.

Bibliographie :

 

Boutique :