Heeresgruppe B

La Heeresgruppe B (Groupe d’armées B) est un commandement allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Rattachée au Wehrkreis III, elle est mise en place le 12 octobre 1939 à partir de la Heeresgruppe Nord qui vient de contribuer à l’invasion de la Pologne sous les ordres Feodor von BOCK qui conserve le commandement de ce nouvel état-major.

Publicités

Lors du déclenchement de l’opération Fall Gelb, la Heeresgruppe B se charge de l’invasion des Pays-Bas et de la Belgique tandis que la Heeresgruppe A est chargée de forcer la Meuse et percer jusqu’à la Manche. Lors de la seconde phase de la bataille de France, la Heeresgruppe B attaque en premier la Ligne Weygand le 5 juin 1940.

Le 16 août 1940, la Heeresgruppe B est transférée en Prusse Orientale pour coordonner les unités positionnées face à l’URSS. Elle joue un rôle important dans l’organisation des préparatifs de l’opération Barbarossa. Elle devient Heeresgruppe Mitte pour l’invasion de l’URSS.

Le 7 juillet 1942, la Heeresgruppe Süd devient Heeresgruppe B après avoir cédé la 1. Panzer-Armee et la 17. Armee à la Heeresgruppe A formée pour coordonner les opérations en direction du Caucase. Elle prend la direction des opérations dans la boucle du Don et vers Stalingrad avec les 4. Panzer-Armee, 2. Armee, 6. Armee et 2ème Armée hongroise. Le 25 juillet 1942, la 4. Panzer-Armee est réaffectée à la Heeresgruppe A affaiblissant l’effort vers Stalingrad sans pour autant apporter la décision en direction du Caucase.

La Heeresgruppe B est frappée de plein fouet par les offensives soviétiques autour de Stalingrad puis sur le don qui entraînent l’encerclement puis la destruction de la 6. Armee. Le 9 février 1943, la Heeresgruppe B est retirée du front et dissoute.

Un nouvel état-major portant cette appellation est constitué le 19 juillet 1943 sous les ordres d’Erwin ROMMEL. La Heeresgruppe B part pour l’Italie le 17 août 1943 en vue de l’opération Achse et de la prise de contrôle de la péninsule. Le 21 novembre 1943, Erwin ROMMEL part pour le Mur de l’Atlantique (Atlantikwall) avec une partie de son équipe.

La Heeresgruppe B contrôle la 7. Armee et la 15. Armee et reçoit le choc de l’opération Overlord. Le groupe d’armées est en charge du front allemand en Normandie. Après la percée américaine de l’opération Cobra, l’échec de la contre-attaque de Mortain et la poche de Falaise/Trun/Chambois, la Heeresgruppe B coordonne le repli des unités allemandes à travers la Seine, jusqu’à la frontière allemande et en Hollande. Elle coordonne les actions face à l’opération Market-Garden puis met en oeuvre l’opération Wacht am Rhein/Herbstnebel dans les Ardennes.

Après le franchissement du Rhin, la Heeresgruppe B est encerclée dans la poche de la Ruhr. Son chef, Walter MODEL se suicide le 21 avril 1945 afin d’éviter d’être capturé.

Bibliographie :

Nicolas BERNARD, Erwin Rommel, Deutschland über alles ou l’Allemagne avant tout !, in Batailles & Blindés n°2 (Caraktère, 2004) : article de dix-neuf pages concernant Erwin ROMMEL, son parcours avant la Seconde Guerre mondiale, son rôle à la tête de la 7. Panzer-Division puis en Afrique du Nord, son rôle dans l’édification du Mur de l’Atlantique et enfin commandant de la Heeresgruppe B durant la bataille de Normandie ainsi que son positionnement par rapport à l’attentat du 20 juillet 1944 – Photos.