2. Armee

La 2. Armee est un commandement allemand terrestre ayant combattu au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle est formée le 26 août 1939 sous les ordres Fedor von BOCK et se transforme en Heeresgruppe Nord lors de l’invasion de la Pologne.

Publicités

Une nouvelle 2. Armee est constituée le 20 octobre 1939 à partir de la 8. Armee. Elle est placée sous les ordres de Maximilian von WEICHS. Lors du déclenchement de l’opération Fall Gelb, elle est placée initialement en réserve puis est affectée à la Heeresgruppe A pour sécuriser le corridor établi par la Panzergruppe von Kleist et s’assurer de têtes de pont sur l’Oise et la Somme. Pour le déclenchement de la seconde phase de la bataille de France (opération Fall Rot), est franchit l’Aisne et s’empare de Reims.

En mars 1941, la 2. Armee participe à l’opération Marita dans les Balkans. Elle rejoint en juillet 1941 l’URSS juste après le déclenchement de l’opération Barbarossa et assure la jonction de la Heeresgruppe Mitte avec la Heeresgruppe Süd une fois les marais du Pripet dépassé. Elle s’empare ainsi de Gomel alors que la Panzergruppe 2 est engluée autour de Smolensk et Ielnia permettant ainsi d’envisager une opération d’encerclement autour de Kiev avec l’aide de la Panzergruppe 1.

Début 1942, elle est transférée à la Heeresgruppe Süd puis prend part à l’opération Fall Blau en se dirigeant vers Voronej. Rattachée dès lors à la Heeresgruppe B lors de la scission de la Heeresgruppe Süd, elle prend également par aux combats sur le Don où elle affronte la contre-offensive soviétique qui aboutit à l’encerclement de Stalingrad et qui menace toutes les unités engagées dans le Caucase.

En prévision de l’opération Zitadelle, la 2. Armee est de nouveau affectée à la Heeresgruppe Mitte et participe à l’offensive sur Koursk. Elle participe ensuite au repli sur le Dniepr. Elle rest relativement épargnée par l’opération Bagration et peut rejoindre la Pologne. Elle termine la guerre en Poméranie dans la secteur Dantzig où elle est renommée Ostpreussen Armee le 7 avril 1945 jusqu’à la capitulation.

Bibliographie :