11. SS-Panzer-Armee / Armee-Abteilung Steiner

Lors de la Seconde Guerre mondiale en Europe, la 11. SS-Panzer-Armee est formée le 26 janvier 1945 en Poméranie pour coordonner les unités qui se trouvent entre la 2. Armee qui tient le cours inférieur de la Vistule et l’Oder quand l’Armée Rouge parvient d’un côté à encercler les 3. Panzer-Armee et 4. Armee en Prusse Orientale et de l’autre à atteindre l’Oder à moins de cent kilomètres de Berlin. La 11. SS-Panzer-Armee est chargée de monter et de mener l’opération Sonnenwende qui est rapidement un échec. Son état-major est relevé de ses attributions en Poméranie qui sont confiées à la 3. Panzer-Armee évacuée et rapatriée de Königsberg pour l’occasion.

Ses restes sont renommés Armee-Abteilung Steiner et sont rattachés à la 21. Armee. L’Armee-Abteilung Steiner reçoit l’ordre de contre-attaquer sur Berlin à partir d’Oranienburg pour couper le 1er Front de Biélorussie venant de Seelow. La disproportion des forces condamne cette tentative impossible. L’Armee-Abteilung Steiner est finalement dissoute le 29 avril 1945 et ses restes absorbés par la 21. Armee.

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexUnitésAllemagneUnités terrestresCommandements (Waffen-SS)

Bibliographie

Vincent BERNARD, Opération « Sonnenwende », dernier feu de paille en hiver, 15-21 février 1945, in Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019) : article de douze pages sur l’opération Sonnenwende (Husarenritt) imaginée par Heinz GUDERIAN afin de dégager Küstrin et Landsberg an der Warthe à partir d’une offensive menée de Poméranie par la 11. SS-Panzer-Armee qui, immédiatement après avoir dégagé Arnswalde, se trouve bloquée par les 47ème et 61ème Armées soviétiques du 1er Front de Biélorussie et obligée de reculer sur Stargard – Texte, photos, profils couleurs, cartes.