Parachutistes grecs

Arbre encyclopédique :

Unités (Grèce) – Arme parachutisteParachutistes grecs

Historique :

 

Bibliographie :

Yann MAHE & Alexandre THERS, Les parachutistes des autres pays alliés (Belgique, Norvège, Tchécoslovaquie, Grèce), in Ligne de Front Hors-série n°15 (Caraktère, 2012) : article de dix pages sur le développement de l’arme aéroportée en Belgique, en Norvège, en Tchécoslovaquie et en Grèce comprenant des éléments sur les opérations Chaucer, Shakespeare et Bunyan (autour de La Charte-sur-le-Loir et de Nogent-le-Rotrou), Trueform (Saint-André-de-l’Eure), Benson (Saint-Just-en-Chaussée), Noah (Gedinne), Brutus (Somme-Leuze), Bergbang, Caliban (Peer), Regian-Fabian (Nijkerk lors de Market-Garden), Regent (pour vérifier les ponts sur la Meuse alors que les Allemands déclenchent leur contre-offensive des Ardennes), la constitution du 1st Belgian SAS Parachute Regiment qui participe à l’opération Larkswood puis parvient à capturer le gouvernement de Karl DÖNITZ et Joachim von RIBBENTROP en Allemagne, l’opération Gearbox 1 sur l’île Spitzberg puis la libération de la Norvège, les 1. Samostana Paradesantna Brigada et 2. Samostana Paradesantna Brigada, l’opération Harling (Gorgopotamos) et le Bataillon sacré grec – Photos, profils couleurs.

Boutique :

 

Crédit photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !