Char Hotchkiss H35

Home » Index » Matériels » Chars » Char Hotchkiss H35

Table des matières

Historique

Le char Hotchkiss H35 est un char français développé durant l’Entre-Deux-Guerres et engagé au combat lors de la Seconde Guerre mondiale.

Issu d’un programme lancé fin 1933 et de spécifications précisées en 1934, le premier prototype début ses essais en 1935. Il entre dans la catégorie des chars légers avec un poids d’un peu plus de dix tonnes. Son équipage se compose de deux hommes seulement : un pilote en caisse et un chef de char en tourelle qui doit donc à la fois diriger, approvisionner, viser, tirer… La tourelle est identique à celle du Renault R35.

Concurrent du Renault R35, le Hotchkiss H35 est adopté par la cavalerie qui est séduite par sa vitesse. Il vient compléter la dotation de Somua S35 des régiments de chars des Divisions Légères Mécaniques (DLM). Le Hotchkiss H35 équipe également les Divisions Légères de Cavalerie (DLC).

L’infanterie se dote également du Hotchkiss H35 qui équipent deux Bataillons de Chars de Combat (BCC).

Quatre cent exemplaires sortent des chaînes de fabrication de juillet 1936 à septembre 1938. Il est ensuite remplacé par une version mieux protégée et plus puissante, le Hotchkiss H39.

En mai et juin 1940, certains exemplaires sont réarmés avec un canon de 33 calibres au lieu de 21 à l’origine permettant d’améliorer les capacités antichars grâce à une meilleure vitesse initiale.

Le Hotchkiss H35 prend part aux combats de 1940. Les Allemands s’emparent d’un certain nombre d’exemplaires qu’ils utilisent sous la dénomination Panzer 35H 734(f). Certains châssis sont transformés également par le Baukommando Becker.

Bibliographie

Livres

En français

Histoire & Collections

Magazines et périodiques

39/45 Magazine

Batailles & Blindés

GBM

Historica

Trucks & Tanks Magazine