Pacte germano-soviétique de non-agression entre le III. Reich et l’URSS 1939

Le III. Reich d’Adolf HITLER et l’URSS de Joseph STALINE signent un pacte de non agression le 23 septembre 1939 à la stupeur générale. Il provoque de fortes tensions dans et avec les partis communistes implantés dans les autres pays, notamment en France et Grande-Bretagne qui entrent en guerre contre l’Allemagne. Cet accord ouvre la porte à d’importants échanges économiques et à une répartition des zones d’influence avec un protocole secret découvert uniquement à la fin de la guerre. Il prévoit le partage de la Pologne entre les deux puissances et permet à l’URSS de mener une politique d’expansion territoriale notamment dans les Pays baltes et en Bessarabie. Néanmoins, les contentieux s’accumulent rapidement, les deux puissances visant des zones d’influence similaires. L’Allemagne rompt définitivement le pacte quand ses forces armées et leurs alliés envahissent l’URSS à partir du 22 juin 1941 lors de l’opération Barbarossa. A l’issue de la victoire en Europe, l’URSS fait tout pour minimiser la portée du pacte et nie officiellement pendant la Guerre froide l’existence du protocole secret. Celui-ci pèse toujours sur les relations internationales et entraine régulièrement des tensions entre la Russie et certains de ses voisins.

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexDiplomatie (Allemagne / URSS)

Bibliographie

Georges BERNAGE, Vers la fin du pacte germano-soviétique, in 39/45 Magazine n°367 (Heimdal, 2021) : article de douze pages sur la dégradations des relations entre le III. Reich et l’URSS à partir du début 1940 malgré le pacte germano-soviétique, les intérêts et les attentes des deux camps ainsi que les ambitions stratégiques qui les amènent inéluctablement à s’opposer, le III. Reich prenant l’initiative de l’attaque avec l’opération Barbarossa – Texte, photos.

Georges BERNAGE, Le séisme historique du pacte germano-soviétique, in 39/45 Magazine366 (Heimdal, 2021) : article d’onze pages sur le pacte germano-soviétique, ses conséquences sur l’invasion de la Pologne et la guerre en Finlande revenant sur les travaux de Roger MOORHOUSE à l’occasion de la traduction en français de son livre Le pacte des diables – Texte, photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Georges BERNAGE, 1er septembre 1939, la guerre, « mourir pour Dantzig » ?, in 39/45 Magazine n°363 (Heimdal, 2020) : article de vingt pages sur le statut de la ville de Dantzig durant l’Entre-deux-guerres, les relations diplomatiques de la Pologne avec l’URSS, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France à son sujet qui aboutit à la conclusion du pacte germano-soviétique puis au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en Europe avec l’invasion de la Pologne – Texte, cartes, photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Robert FORCZYK, Case White, The Invasion of Poland 1939 (Osprey, 2019) : livre d’un peu plus de quatre cent pages sur l’invasion germano-soviétique de la Pologne qui ouvre la Seconde Guerre mondiale en Europe en septembre 1939, description de l’évolution des armées polonaise, allemande et soviétique avant le déclenchement des hostilités, du pacte germano-soviétique, des opérations militaires proprement dites et de l’occupation de la Pologne par les deux puissances envahissantes – Texte, photos, cartes.

Roger MOORHOUSE, First to Fight, The Polish War 1939 (The Bodley Head, 2019) : livre de près de trois cent cinquante pages sur l’invasion germano-soviétique de la Pologne qui provoque la Seconde Guerre mondiale en Europe en septembre 1939, des discussions durant l’Entre-Deux-Guerres avec la France et la Grande-Bretagne mettant en avant l’absence de réelle volonté ces deux pays de véritablement s’engager militairement pour défendre leur allié, du pacte germano-soviétique, des opérations militaires proprement dites et des crimes de guerre systématiques qui les accompagnent – Texte, photos, cartes.