Walter MODEL

Walter MODEL est un militaire allemand qui participe à la Première Guerre mondiale et à la Seconde Guerre mondiale. Né le 24 janvier 1891 à Genthin, il s’engage dans l’armée avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale à laquelle il participe en France. Remarqué par Hans von SEEKT, il fait partie des cadres pouvant rester dans la Reichswehr. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, il est chef d’état-major du IV. Armee-Korps et participe à ce poste à l’invasion de la Pologne. Le 1er avril 1940, il devient chef d’état-major de la 16. Armee avec laquelle il participe aux opérations à l’Ouest en mai et juin 1940. En novembre 1940, il prend le commandement de la 3. Panzer-Division qu’il mène à l’assaut de l’URSS lors de l’opération Barbarossa. Il participe aux batailles de Bialystok et de Minsk avant de jouer un rôle majeur dans le pivotement de la Panzergruppe 2 vers Kiev à l’issue de la bataille de Smolensk. Le 14 novembre 1941, il prend le commandement du XXXXI. Armee-Korps en pleine opération Taïfun en direction de Moscou. Le 16 janvier 1942, il est propulsé à la tête de la 9. Armee en difficulté face à la contre-offensive soviétique d’hiver. Il tient le saillant de Rjev notamment face à l’opération Mars. Il doit néanmoins abandonner le saillant lors de l’opération Büffel au printemps 1943. Lors de l’opération Zitadelle, il stoppe rapidement ses efforts offensifs compte tenu de la pression soviétique sur ses arrières, ce qui contribue à l’échec de l’offensive allemande sur Koursk en la privant de l’une de ses deux pinces.

Publicités

Le 9 janvier 1944, il prend la tête de la Heeresgruppe Nord alors en pleine déliquescence, puis de la Heeresgruppe Nordukraine le 31 mars 1944. Il réussit à stopper l’avance soviétique née de l’opération Bagration devant la Vistule et Varsovie. Devant la situation désespérée à l’Ouest, il est nommé à la tête de la Heeresgruppe B le 17 août 1944 alors que la poche de Falaise / Trun / Chambois est en train d’être bouclée. Fidèle à sa réputation d’homme des situations désespérées, il parvient à replier le maximum de troupes à travers la Seine en direction de la Belgique et de l’Allemagne. Il assume en même temps temporairement la charge de l’OB West entre le limogeage de Gerd von RUNDSTEDT et son rappel aux affaires par Adolf HITLER. A la tête de la Heeresgruppe B, il fait échouer l’opération Market-Garden en Hollande et organise la résistance dans la forêt de Hürtgen. Opposé à l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, il échoue à déboucher des Ardennes et à atteindre la Meuse. A l’issue de l’offensive alliée sur le Rhin, il est encerclé dans la Ruhr et se suicide le 21 avril 1945 afin d’éviter d’être capturé.

Bibliographie :

Charles TRANG, Août 1944, la 2e Armée blindée soviétique devant Varsovie, in 39/45 Magazine362 (Heimdal, 2020) : Article de dix-huit pages décrivant les opérations militaires menées par Walter MODEL du 18 juillet au 4 août 1944 devant Varsovie durant lesquelles les 2ème Armée de chars et 47ème Armée soviétiques sont stoppées dans leur avance sur la Vistule par la 73. Infanterie-Division, le XXXXIX. Panzer-Korps (4. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, Fallschirm-Panzer-Division Hermann Göring) et le IV. SS-Panzer-Korps (5. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division) ne permettant pas à l’Armée Rouge ni de parachever l’encerclement de la Heeresgruppe Mitte devant la Vistule à l’issue de l’opération Bagration, ni de secourir à temps la résistance polonaise entrée entre-temps en insurrection dans la capitale – Texte, photos, carte.