Oswald LUTZ

Oswald LUTZ est un militaire de carrière allemand qui participe à la Première Guerre mondiale et termine sa carrière militaire avec le grade de général au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Chronologie :

6 novembre 1876 : Naissance à Öhringen dans le Bade-Wurtemberg.

3 juillet 1894 : Cadet

1er janvier 1928 : Nommé chef d’état-major de l’Inspecteur des unités automobiles (Verkehrstruppen (In 6)).

1er février 1930 : Nomme Heinz GUDERIAN à la tête d’un groupe de transport au sein de la 3. Division

1er avril 1931 : Remplace son chef Otto von STULPNAGEL comme Inspecteur des unités automobiles (Kraftfahrtruppen)

1er octobre 1931 : Appelle Heinz GUDERIAN à ses côté comme chef d’état-major.

Eté 1932 : Dirige les premières manœuvres d’unités d’infanterie renforcées par des détachements blindés en présence notamment de Paul von HINDENBURG [cf. Heinz GUDERIAN, Souvenirs d’un soldat (Perrin, 2017), p. 40].

28 février 1938 : Mise à la retraite du service actif

22 septembre 1941 : Rappelé en service actif.

31 mai 1942 : Mise à la retraite définitive.

26 février 1944 : Décès à Munich.

Grades :

1923 : Oberstleutnant (lieutenant-colonel)

1928 : Oberst (colonel)

1er avril 1931 : Generalmajor (général de brigade)

1er février 1933 : Generalleutnant (général de division)

1er novembre 1935 : General der Panzertruppe (général de corps d’armée)

Bibliographie :

Stéphane FERRARD, Mai 1940, les Panzer étaient les meilleurs !, in Batailles n°26 (Histoire & Collections, 2008) : article de quatorze pages comparant les performances des chars français et allemands durant les opérations à l’Ouest en 1940 retraçant leur évolution depuis la Première Guerre mondiale et la façon dont la France et l’Allemagne gère l’héritage, l’impact d’Oswald LUTZ et de Heinz GUDERIAN dans le développement de l’arme blindée allemande dès la période de la Reichswehr, l’ergonomie des chars et ses conséquences sur la performance des équipages – Photos.

Heinz GUDERIAN & Benoît LEMAY, Souvenirs d’un soldat (Perrin, 2017)