La Roche-en-Ardenne 1944

La Roche-en-Ardenne est une ville belge qui se situe à mi-chemin entre Houffalize et Marche-en-Famenne. Elle est traversée par l’Ourthe dans une vallée escarpée. Elle est accessible par plusieurs routes. A partir de Houffalize, il y a la possibilité de passer par le rive nord de la rivière par Samrée (soit en passant par la Baraque de Fraiture, soit en coupant par les petites routes) ou par la rive sud par Mabompré, Bertogne et Ortho en rejoignant la route qui vient de Bastogne.

Lors de la Seconde Guerre mondiale en Europe, la ville se situe à un carrefour stratégique lors de la bataille des Ardennes quand les Allemands lancent l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel le 16 décembre 1944. Dans le secteur de la 5. Panzer-Armee, la 28th US Infantry Division tient un secteur allant de Saint-Vith à la Sûre et fait face à l’assaut plusieurs divisions allemandes. Malgré sa résistance, elle ploie sous le nombre à partir du 17 décembre 1944 laissant s’engouffrer les 2. Panzer-Division, 116. Panzer-Division et 130. Panzer-Lehr-Division qui sont accompagnées par la 560. Volksgrenadier-Division. Dans la nuit du 18 au 19 décembre 1944, les éléments de reconnaissance de la 116. Panzer-Division observent un intense trafic américain à Houffalize. Considérant que la ville est donc bien défendue et que son risque de sauter lors de l’attaque, le commandant de la division décide de délaisser la ville au lieu de s’en emparer (alors qu’elle fait partie de ses objectifs mais en passant par le rive nord) et atteindre La Roche-en-Ardenne par la rive sud. Mais le pont sur l’Ourthe entre Ortho et La Roche-en-Ardenne est détruit. Il faudrait pousser encore plus vers le sud-ouest pour trouver un pont qui permette de franchir l’Ourthe occidentale à Ortheuville, ce qui contraint à encore plus empiéter sur les secteurs dévolus à la 2. Panzer-Division. Houffalize est en fait vide d’Américains une fois les convois passés. La ville est prise avec son pont intact le 19 décembre 1944 par des éléments de la 116. Panzer-Division. Considérant que le détour à faire est bien trop important sans garantie de succès, la 116. Panzer-Division reçoit l’ordre de revenir sur ses pas pour franchir l’Ourthe orientale à Houffalize afin de reprendre l’itinéraire prévu. Le 20 décembre 1944, la 116. Panzer-Division s’empare de Samrée et se trouve à 8,5 km de La Roche-en-Ardenne. C’est alors que le LVIII. Panzer-Korps lui ordonne de changer à nouveau de direction et de se diriger vers Hotton sans penser à prendre La Roche-en-Ardenne. Le même jour, la 2. Panzer-Division, qui s’est la veille fortement accrochée avec des éléments de la 10th US Armored Division (Task Force Desorby) et de la 101st US Airborne Division à Noville et qui n’a pas saisi l’opportunité de progresser vers Bastogne, s’empare du pont d’Ortheuville. L’après-midi, la Task Force Hogan fait la route sans encombre de Hotton à La Roche-en-Ardenne où elle croise des éléments des services de la 7th US Armored Division. Une première reconnaissance sur la route de l’Ourthe en direction de Houffalize est bloquée par un barrage allemand obligeant la Task force à revenir à La Roche-en-Ardenne et à y passer la nuit. Le 21 décembre 1944, Samuel HOGAN part en reconnaissance mais manque de se faire capturer par l’un des commandos de SKORZENY. Il est coupé de son unité qui de son côté quitte La Roche-en-Ardenne. Au sud-ouest, la 2. Panzer-Division continue son avance vers la Meuse mais manque d’essence et ne prend pas la route de La Roche-en-Ardenne. Sur la rive nord de l’Ourthe, des éléments de la 3rd US Armored Division reçoivent l’ordre de reprendre Samrée qui est maintenant sécurisée par la 560. Volksgrenadier-Division. Les attaques sont repoussées. Idem pour la 116. Panzer-Division qui ne parvient pas à s’emparer totalement de Hotton. Le LVIII. Panzer-Korps change encore une fois d’avis et donne l’ordre à la 116. Panzer-Division de laisser Hotton et de reprendre sa progression vers La Roche-en-Ardenne qui a finalement été occupée et son pont capturé intact faute de défenseurs américains.

Bibliographie :

 

Boutique :

    

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !