Houffalize 1945

Après avoir été reprise lors de l’avance de la 5. Panzer-Armee dans le cadre de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, la ville d’Houffalize devient l’objectif des Alliés en janvier 1945 pour réduire le saillant allemand qui s’est formé dans les Ardennes.

Publicités

Le plan allié prévoit une attaque en tenaille de la 3rd US Army à partir du flanc sud et de la 1st US Army à partir du flanc nord. Alors que de violents combats se déroulent dans le secteur de Bastogne fin décembre 1944 et tout début janvier 1945 où s’est reporté le centre de gravité des combats après l’impossibilité d’atteindre la Meuse pour les Allemands, la 1st US Army commence son attaque le 3 janvier 1945.

Ce n’est que le 18 janvier 1945 que la ville est de nouveau dans les mains alliés, mais la tenaille alliée échoue à prendre au piège les pointes avancées des 5. Panzer-Armee et 6. (SS-)Panzer-Armee qui se sont repliées à temps.

Bibliographie :

?, Une bataille pour deux corridors, in Mook 19445 (Weyrich, 2020) : article de huit pages sur la situation militaire dans les Ardennes dans tous derniers jours de décembre 1944 durant lesquels les Américains envisagent de couper le saillant allemand à la hauteur de Houffalize et les Allemand de cisailler le corridor américain qui relie Bastogne au front principal de la 3rd US Army – Texte, carte, photos.

Hugo CALKSTEIN, Contact à Houffalize !, in Mook 1944 n°3 (Weyrich, 2019) : article de seize pages sur la jonction des 2nd US Armored Division et 11th US Armored Division à Houffalize basé sur les rapport de combat de cette dernière – Texte, photos, profils couleurs.

François de LANNOY, La 3rd Armored Division (2ème partie), dans la bataille des Ardennes, in 39/45 Magazine295 (Heimdal, 2011) : article de douze pages sur l’engagement de la 3rd US Armored Division lors de la bataille des Ardennes où elle contribue à l’isolement de la Kampfgruppe Peiper et à entraver l’avance allemande en direction de la Baraque de Fraiture, de Hotton et de Manhay durant laquelle sa Task Force Hogan doit abandonner son matériel à Marconay avant de participer à la contre-attaque alliée qui aboutit à la poche de Houffalize – Texte, photos, profils couleurs, cartes.