Heinerscheid 1944

Le 16 décembre 1944, les Allemands lancent l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, leur contre-offensive dans les Ardennes en direction de la Meuse puis d’Anvers. Situé sur la route parallèle à l’Our entre Saint-Vith et Diekirch, à moins de six kilomètres au nord de Marnach, Heinerscheid se retrouve dans l’axe de progression de la 5. Panzer-Armee. Le secteur est tenu par des éléments de la 28th US Infantry Division placée dans ce secteur plus calme suite à son engagement dans la forêt de Hürtgen. Ils affrontent et repoussent l’infanterie de la 2. Panzer-Division qui attaque en début d’après-midi et qui cherche à s’emparer de Marnach depuis le début de la journée pour s’ouvrir la route de Clervaux.

Publicités

Mais Heinerscheid n’est pas dans l’axe de progression de la 2. Panzer-Division qui se focalise sur Clervaux. Compte-tenu des difficultés de la 116. Panzer-Division à franchir l’Our à Ouren, ses éléments de reconnaissance empruntent le pont établi par la 2. Panzer-Division à Dasburg pour remonter la route qui longe la rivière en direction du nord par Fischbach-lès-Clervaux qu’ils nettoient au petit matin et Heinerscheid tandis que des éléments de la 560. Volksgrenadier-Division progressent à travers l’Our.

Il faut cependant attendre le début de l’après-midi pour que Heinerscheid soit totalement aux mains des Allemands après des pertes importantes tant au sein de la 116. Panzer-Division que de la 560. Volksgrenadier-Division. Là aussi, les hommes de la 28th US Infantry Division font perdre un temps précieux aux assaillants, en l’occurrence la 116. Panzer-Division et le LVIII Panzer-Korps.

Bibliographie :

Henri CASTOR, Le GI face à la 5e Armée Panzer de la rivière Our à Dinant, tome 1 (De Krijger, 2003)

Heinz Günther GUDERIAN, From Normandy to the Ruhr with the 116th Panzer Division in World War II (Aberjona Press, 2001)

Jean-Paul PALLUD, Ardennes, album mémorial (Heimdal, 1986) : pages 210 à 212.