Picardie 1940

La Picardie est une région française bordant la Manche qui englobe principalement la Somme et l’Aisne. De nombreux combats s’y déroulent en mai et juin 1940 durant la bataille de France.

Publicités

D’abord lors de l’opération Fall Gelb quand les Allemands après avoir percé le front français sur la Meuse établissent un corridor à l’aide de leurs divisions blindées. En atteignant la Manche à l’embouchure de la Somme, ils isolent l’ensemble des troupes alliées dans le Nord de la France et en Belgique. Seule l’opération Dynamo permet d’évacuer une partie des troupes enfermées dans la poche de Dunkerque tandis que la Belgique se retrouvant isolée en envahie capitule.

Alors que les combats principaux se déroulent plus au nord, la Picardie et plus particulièrement la Somme connaissent également de violents affrontement fin mai et tout début juin 1940. En effet, les Français et les Britanniques tentent de résorber les têtes de pont allemandes (notamment à Abbeville) afin de consolider la Ligne Weygand.

Enfin, la région connaît de nouveaux combats lors du déclenchement de l’opération Fall Rot dès le 5 juin 1940 quand les Allemands se lancent à l’assaut de la Ligne Weygand, la perce ouvrant le passage vers la Seine et la Normandie.

La Picardie est dès lors occupée par les Allemands abritant un certain nombre d’installations pour la bataille d’Angleterre et en prévision de l’opération Seelöwe finalement avortée. Ses côtes dans la Somme sont fortifiées dans le cadre du Mur de l’Atlantique (Atlantikwall). La région est finalement libérée lors de la libération de la France à l’issue de la bataille de Normandie en 1944.

Bibliographie :

Liens externes :