Hangest-sur-Somme 1940

Alors que les Allemands en terminent avec la poche de Dunkerque, Hangest-sur-Somme se trouve dans le secteur tenu par la 3ème Division Légère de Cavalerie (DLC) qui prend position sur la Somme (Ligne Weygand) et tente de reprendre les ponts intacts de Condé-Folie dans la nuit du 26 au 27 mai 1940. Elle doit être relevée par la 5ème Division d’Infanterie Coloniale (DIC). Le passage de témoin commence à s’effectuer dans la nuit du 4 au 5 juin 1940.

Publicités

Mais le 5 juin 1940 au matin, les Allemands entament la seconde phase de la bataille de France avec l’opération Fall Rot. Hangest-sur-Somme se trouve sur l’axe de progression dévolu à la 7. Panzer-Division qui prend de suite pied sur la rive gauche de la Somme par les ponts intacts à l’est de Condé-Folie. Laissant la prise de Condé-Folie à la 2. Infanterie-Division (mot.), les éléments de la 7. Panzer-Division s’infiltrent vers le sud après avoir percé le rideau défensif établi par la 5ème Division d’Infanterie Coloniale (DIC). Il semble à cette occasion que les Allemands abattent des tirailleurs sénégalais après leur capture.

Hangest-sur-Somme est également attaqué dès le matin et soumis à d’intenses bombardements. Venant juste d’arriver, les hommes de la 5ème Division d’Infanterie Coloniale (DIC) résistent à l’assaut appuyé également par quelque chars. Erwin ROMMEL fait intervenir les Surmpanzer I Bison de la schwere Infanterie-Geschütz-Kompanie 705 pour venir à bout des défenseurs qui sont finalement contraints de se rendre en fin de journée.

Là aussi, plusieurs témoignages indiquent que les Allemands assassinent les tirailleurs sénégalais qui se sont rendus.

Bibliographie :

Jean-Yves MARY, Les chars français au combat, la cavalerie, in 39/45 Magazine hors-série Historica73 (Heimdal, 2011)

Jean-Yves MARY, Le carrousel des Panzers, volume 2 (Heimdal, 2011)