Erquinvillers 1940

En se repliant de la Somme vers l’Oise, des hommes de la 4ème Division d’Infanterie Coloniale bousculent à Erquinvillers des éléments de l’Infanterie-Regiment (mot.) Groβdeutschland.

Publicités

Les Allemands finissent par rester maître de la localité et pourchassent les survivants, passant par les armes les prisonniers noirs. Cent trente corps sont ainsi retrouvés.

Bibliographie :

Jean-Yves MARY, Le carrousel des Panzers, volume 2 (Heimdal, 2011)