La campagne du Rhin, les Alliés entrent en Allemagne, janvier-mai 1945 (Economica, 2016)

Home » Editeurs » Economica » La campagne du Rhin, les Alliés entrent en Allemagne, janvier-mai 1945 (Economica, 2016)
Publicités

Présentation

La Campagne du Rhin traite des opérations alliées venant de Normandie et Provence contre le Troisième Reich à l’issue de la contre-offensive allemande des Ardennes. Le livre fait suite en quelque sorte à La course au Rhin également paru aux Editions Economica.

Avec cet ouvrage, Daniel FELDMANN et de Cédric MAS innovent tant cette dernière partie de campagne reste peu étudiée et donc peu connue du grand public mi à part quelques clichés portés notamment par le cinéma comme Remagen. Si militairement la Wehrmacht ne peut plus espérer l’emporter à la régulière, il reste encore de sérieux morceaux à avaler pour les Alliés. Malgré l’issue qui semble irréversible et clairement sans espoir, les Allemands ne lâchent rien et s’accrochent au terrain de mieux qu’ils peuvent.

Le Rhin fournit un formidable obstacle naturel, notamment en hiver et au printemps où son débit est le plus élevé, surtout en jouant sur quelques inondations artificielles.

Mais le sujet n’est déjà plus la victoire sur le Troisième Reich. L’URSS affiche clairement ses ambitions territoriales qui amplifient celles déjà affichées dans les clauses secrètes du Pacte germano-soviétique. Joseph STALINE ne souhaite pas non plus se contenter des limites déjà très favorables qui lui sont octroyées par les accords de Yalta et permises par le retard accumulé à l’Ouest à l’automne 1944 et à l’impact de la bataille des Ardennes qui ont permis à l’Armée rouge de reprendre son souffle après ses succès de l’été 1944 et d’éventrer le front allemand sur la Vistule alors que les Alliés trainent à résorber le saillant des Ardennes sans parvenir non plus à encercler le potentiel de combat qui reste encore aux Allemands.

Alors que l’Armée rouge peut se permettre de nettoyer ses ailes et consolider ses gains territoriaux avant de foncer sur Berlin – cf. Yves BUFFETAUT, Et si Berlin était tombé en février 1945 ? [Batailles n°91 (Ysec, 2020)], les Alliés refont une partie de leur retard en cassant les restes de l’armée allemande sur le Rhin.

Outre le récit bien orchestré des opérations militaires, le chapitre concernant la décision du seul Dwight EISENHOWER d’informer STALINE qu’il n’envisage pas de foncer sur Berlin mérite toute l’attention. Sa décision est prise, il laisse la dernière bataille aux Soviétiques. Peut-être en effet une ultime conséquence de la contre-offensive des Ardennes sur les relations entre chefs alliés ?

Il faut attendre six ans après la parution de ce livre pour avoir un récit de cette période écrit cette fois par un Britannique, Peter CADDICK-ADAMS avec Victory in the West. Une lecture plus narrative et complémentaire qui souligne encore plus le côté précurseur de Daniel FELDMANN et de Cédric MAS sur le sujet.

Thèmes abordés

Sommaire détaillé

  • Introduction, une guerre jusqu’au bout
  • L’Europe au centre du conflit
  • Situation après la bataille des Ardennes, les Allemands
  • Situation après la bataille des Ardennes, les Alliés
  • La guerre aérienne en 1945
  • L’offensive d’Alsace, les Allemands perdent l’initiative à l’Ouest
  • La conquête de la poche de Colmar
  • L’avance limitée dans l’Eifel
  • Les plans pour la bataille du Rhin
  • Préliminaires pour sécuriser la rive gauche de la Roer
  • Les plans détaillés de Veritable et Grenade
  • La campagne qui casse l’armée allemande à l’Ouest – Veritable, Grenade, Blockbuster
  • La capture du pont de Remagen et la fin de la bataille de Rhénanie
  • Les franchissements du Rhin et la fermeture de la poche de la Ruhr
  • La décision de ne pas aller jusqu’à Berlin
  • Des combats jusqu’au bout
  • Conclusion
  • Historiographie et sources
  • Bibliographie
  • Annexe 1 : pertes allemandes en matériel à la fin de Veritable-Grenade (1-10 mars 1945)
  • Pertes allemandes pendant Veritable-Grenade (8 février- 10 mars 1945)

Caractéristiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.