Archive

Archive for the ‘Romans’ Category

Germania (Kero, 2015)

3 février 2017 Laisser un commentaire

kero-2015-gilbers-harald-germaniaCe premier roman de l’Allemand Harald GILBERS est une véritable pépite romano-historique. Il nous replonge dans le Berlin de l’été 1944 quand la Seconde Guerre mondiale apparaît déjà comme perdu pour le III. Reich que l’illustre capitale n’est pas encore totalement transformée en un immense champ de ruines par les bombes alliées.

Dans la lignée d’un Philipp KERR, Harald GILBERS installe également son héros dans les habits d’un ancien commissaire de la police criminelle de Berlin dont les aventures font découvrir aux lecteurs un côté moins connu du conflit, la vie et l’ambiance loin des combats mais dont le quotidien est rythmé par le nazisme et la guerre. Lire la suite…

Advertisements

La maison pâle (Toucan, 2016)

18 janvier 2017 Laisser un commentaire

toucan-2016-mccallin-luke-la-maison-paleLe second volet des aventures de Gregor Reinhardt, héros du romancier Luke McCALLIN, ramène l’officier allemand à Sarajevo au cours de l’hiver 1944, un an après ses péripéties relatées dans l’homme de Berlin. Cette fois-ci, le lecteur découvre une unité peu connue, le Feldjägerkorps, branche de la police militaire allemande dotée de pouvoirs étendus. Lire la suite…

L’homme de Berlin (Folio, 2016)

7 janvier 2017 1 commentaire

folio-2016-mccallin-luke-homme-de-berlinLa littérature romanesque regorge d’ouvrages ayant trait aux conflits du XXème siècle et notamment à la Seconde Guerre mondiale. Ce type de livres, à condition d’être de qualité, permet de se plonger dans le passé en revivant les événements et en entrant dans le quotidiens de ceux qui l’ont vécu. C’est le cas ici.

C’est le cas dans ce roman, qui, au-delà de l’intrigue policière et d’un style très plaisant à lire, nous ouvre les portes de la vie à Sarajevo en 1943 quand la ville est occupée par les Allemands, où leurs alliés Oustachis tentent de régner sur cette région sur la base de divisions ethniques alors que la résistance communiste commence à établir de son côté un fil conducteur qui unit toutes les confessions et toutes les origines face à l’occupant nazi et à ses sbires. Lire la suite…