Publicités

Archive

Archive for the ‘Magazines’ Category

39/45 Magazine hors-série Historica n°63 (Heimdal, 2010)

22 décembre 2018 Laisser un commentaire

Deuxième volet de l’historique de la Kampfgruppe Knittel de la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler dans la bataille des Ardennes, ce numéro se concentre sur période du 20 au 25 décembre 1944. Les Américains ont repris possession de Stavelot et fait sauter son pont isolant ainsi les Kampfgruppen Peiper et Knittel.

Les combats se concentrent sur le triangle Stavelot – La Gleize – Trois-Ponts. Les Allemands cherchent à trouver d’autres passages sur l’Amblève faute de reprendre Stavelot tandis que les Américains reçoivent des renforts et veulent détruire les éléments infiltrés qui se situent désormais sur leurs arrières. Lire la suite…

Publicités

39/45 Magazine hors-série Historica n°62 (Heimdal, 2010)

22 décembre 2018 Laisser un commentaire

Lors de la contre-offensive des Ardennes en décembre 1944, la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler adopte une organisation sur la base de quatre groupes interarmes. Le plus connu et le plus puissant (avec l’apport des Panzer VI Ausf. B Königstiger de la schwere SS-Panzer-Abteilung 501) est la Kampfgruppe Peiper qui doit percer les lignes américaines et atteindre coûte que coûte la Meuse. La Kampfgruppe Sandig doit coller à la Kampgruppe Peiper tandis que la Kampfgruppe Hansen doit progresser en parallèle de celle conduite par Joachim PEIPER. La quatrième composante est plus légère, plus rapide : il s’agit de la Kampgruppe Knittel. Constitué autour des éléments de reconnaissance de la division, ce groupement doit suivre la Kampfgruppe Hansen et saisir l’opportunité de la moindre brèche pour lancer une course vers la Meuse.

Bien moins connue que les autres, la Kampfgruppe Knittel fait l’objet d’une étude en deux parties regroupées (cf. 39/45 Magazine hors-série Historica n°63) regroupées également dans un ouvrage relié. Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série Historica n°94 (Heimdal, 2018)

22 décembre 2018 Laisser un commentaire

L’opération Wacht am Rhein, ou Herbstnebel, n’est pas une action isolée. Elle s’inscrit dans un plan d’ensemble destiné à renverser la situation sur l’Ouest en cette fin d’année 1944 où le III. Reich est assailli à ses frontières. Malgré les bombardements aériens alliés, malgré les pertes énormes concédées depuis le début du conflit qui prennent une ampleur désespérée au fur et à mesure des mois, la Wehrmacht n’a pas dit son dernier mot. L’industrie allemande affiche des niveaux de production records qui permettent de reconstituer une partie des unités.

Comme en 1940, l’attaque principale des Ardennes est appuyée par des opérations secondaires destinées à la soutenir et à accélérer le retournement si la première avait été réussie. Outre les commandos et la dernière opération aéroportée allemande de la guerre, il y a l’offensive en Alsace (opération Nordwind), mais surtout l’opération Bodenplatte. Peu étudiée, elle mérite pourtant d’être analysée de près. Là aussi l’ambition est énorme et les moyens réunis impressionnants à ce moment du conflit. Il s’agit pour la Luftwaffe de réduire au silence l’aviation alliée sur le Nord de l’Europe par une attaque brusque de ses bases.Initialement prévue d’être déclenchée au début de la contre-offensive des Ardennes, elle ne se produit que le 1er janvier 1945 alors que les combats au sol sont clairement un échec et que l’aviation alliée s’est déjà manifestée. Lire la suite…

Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018)

16 décembre 2018 Laisser un commentaire

Hommage à son créateur et à son rédacteur-en-chef décédé quelques semaines avant sa parution, ce numéro est orné d’un bandeau noir de deuil et contient une émouvante biographie de Christian-Jacques EHRENGARDT. Pour de nombreux lecteurs, ce sont des années de souvenirs qui resurgissent. Un petit brin d’histoire méconnue aussi des magazines Aérojournal, Dogfight et Batailles & Blindés. Bel hommage, à la fois personnel et professionnel. Merci pour lui…

Après les pages d’actualités de l’aviation et de la littérature spécialisée, place au premier article. Superbe histoire qu’est celle d’Eugène BULLARD, obligé de fuir les Etats-Unis pour se libérer de la ségrégation. Boxeur à ses heures, engagé volontaire dans la Légion Étrangère, il paye de sa personne lors de la Première Guerre mondiale. Sa blessure reçue à Verdun est l’occasion de se recycler dans l’aviation et de remporter ses premières victoires. Engagé volontaire à nouveau en 1940, il est encore gravement blessé à Orléans quand les Allemands franchissent la Loire. Héros oublié de tous, des deux côtés de l’Atlantique, c’est là aussi un bel hommage.

Lire la suite…

Trucks & Tanks Magazine n°71 (Caraktère, 2019)

15 décembre 2018 Laisser un commentaire

La responsabilité d’Adolf HITLER dans la conduite à la guerre et de la guerre elle-même par le III. Reich est incontestable et incontestée. Son interventionnisme dans les détails et les arbitrages au niveau des opérations et des matériels est par contre plus complexe à appréhender, notamment à cause des tentatives de dédouanement auxquelles se sont livrées nombre de responsables allemandes après-guerre (avec parfois la duplicité alliée pour restaurer la puissance allemande face à l’URSS au cours de la Guerre Froide) pour rejeter sur lui erreurs et échecs. Alors qu’il serait tentant de se dire « encore » à la vue de la couverture de ce numéro, Trucks & Tanks réussit à apporter une éclairage à nouveau synthétique et inédit que l’Allemagne de la Seconde Guerre mondiale, ses blindés et son chef suprême.

D’un point de vue matériels, le dossier détaille les interventions d’Adolf HITLER dans le développement des Panzer III, Panzer IV, Sturmgeschütz (StuG) III, Sturmgeschütz (StuG) IV, Sturmpanzer IV, Panzer VI Ausf. E Tiger, Panzer VI Ausf. B Königstiger, Panzer V Panther, Jagdpanzer VI Ferdinand, Panzer VIII Maus, Landkreuzer P.1000 Ratte, Panzerjäger VI Jagdtiger, Flammpanzer II, Flammpanzer III, Flammpanzer 38(t), Flammpanzer VI, Flammpanzer B2 bis, Marder II, Gefechtausfklärer VK. 16.02 Leopard, Sturmmörser, Geschützwagen Tiger, Raumpanzer, 8,8cm Waffenträger, SdKfz 234/4. Lire la suite…

GBM hors-série n°7 (Histoire & Collections, 2018)

12 décembre 2018 Laisser un commentaire

Encore une numéro indispensable pour tous les amateurs de l’armée française de 1940. GBM propose en effet la suite de son long recensement des immatriculations utilisées au cours de la Seconde Guerre mondiale (cf. GBM hors-série n°3, 4 et 6). Il s’agit ici des séries P et K à cinq chiffres utilisées au premier semestre 1940.

Vient ensuite un zoom sur les véhicules réquisitionnés et comment ils ont été militairement immatriculés.

Passionnant également, la vie après juin 1940 de ces véhicules (Armée d’Armistice, Chantiers de Jeunesse, Gendarmerie, Police, Croix-Rouge, Indochine, Levant, Armée d’Afrique, Armée de Libération. Lire la suite…

AceS n°9 (Heimdal, 2018)

10 décembre 2018 1 commentaire

En deux années pleines d’existence, AceS s’est construit autour de l’épopée des pilotes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. De nombreux portraits ont déjà été brossés : Français, Américains, Allemands… Mais il reste tant à découvrir ! L’aviation à piston ne se limite pas aux chasseurs. Pilotes de bombardiers ou d’avions de transport peuvent avoir aussi leur place, même si par nature, les ennemis abattus sont moins nombreux. Des rubriques complémentaires sont apparues et assurent le dynamisme du concept éditorial : moins de maquettes, mais des actualités tournant autour de l’aviation à piston et une rubrique bibliothèque. Les sommaires se sont un peu réduits, mais les articles se sont renforcés. Sans compter l’apparition (logique) de numéros hors-série (cf. AceS hors-série n°1).

Quoiqu’il en soit, l’as reste toujours au cœur du schéma éditorial.

Au menu de ce numéro, la première partie de l’étude sur le Français Jean DEMOZAY. A nouveau, l’article ne s’intéresse pas uniquement aux exploits du pilote, mais explore l’homme, comment il est devenu un aviateur, un as, une célébrité. Comment il se transforme au contact des événements, des combats et du succès. C’est au sein des Forces Françaises Libres et aux côtés de la RAF face à la Luftwaffe qu’il se révèle pleinement. C’est donc naturellement que la rubrique maquettisme se penche sur son Supermarine Spitfire Mk Vb. Lire la suite…