Trucks & Tanks Magazine fait sa mue après 90 numéros à succès #PresseMagazine #Actualités #News

D’un côté, il y a ceux qui constatent les difficultés de la presse magazine et qui pleurent leur gloire déchue… Et de l’autre, ceux qui prennent le taureau par les cornes pour innover et tenter un nouveau élan. Être nostalgique de son passé (même excellent), mais ça ne garantit jamais l’avenir. Visiblement, les Editions Caraktère semblent faire le choix de « forcer l’avenir » pour reprendre un slogan de la Province de Liège…

Publicités

En effet, des clignotants de plus en plus nombreux s’allument dans le milieu des magazines et livres dédiés à l’histoire militaire. La crise sanitaire et la fermeture des points de vente durant le premier confinement, la hausse des matières premières, la faillite des NMPP / Presstalis jouent les accélérateurs en fragilisant encore un peu plus des équilibres déjà bien précaires.

Quant à l’affaire de Presstalis, qui est un véritable scandale d’état, nous n’avons pas fini de la « payer », au sens figuré comme au sens propre, puisque les pouvoirs publics ont créé des taxes supplémentaires sur les ventes de magazines pour financer un système à bout de souffle ; ce faisant, ils détruisent la rentabilité des éditeurs indépendants, qui vivront des temps très difficiles.

Yannis KADARI, interview à 3945km.com du 15/11/2020

Si l’objectif de 2021 était de « tenir », celui de 2022 semble être de « rebondir ». Plusieurs éditoriaux des magazines des Editions Caraktère annoncent en effet quelques changements importants tout en souhaitant respecter une certaine continuité.

Le premier à en dévoiler un peu est Trucks & Tanks Magazine dans l’éditorial du numéro 90. Il faut dire qu’en quatre-vingt dix numéros plus de nombreux hors-série, le titre a déjà largement labouré le terrain des engins militaires terrestres de la Seconde Guerre mondiale… Donc, difficile de faire du neuf surtout quand l’objectif est de fidéliser les actuels lecteurs et surtout d’augmenter le nombre d’abonnés pour s’affranchir des caprices et des coûts des circuits de distribution en kiosque et maison de la presse.

Le champ éditorial embrasse donc officiellement celui des engins et matériels militaires du XXIème siècle, mais pas seulement. Il annonce s’ouvrir également aux avions et aux navires de guerre à partir du numéro 91.

Le premier volet de cette évolution semble en effet indispensable, même s’il était déjà quelque peu présent, surtout à travers les brèves d’actualité et quelques articles. Mais il faut dire que les matériels terrestres connaissent depuis deux ou trois décennies de profondes mutations. Numérisation d’abord mais également apparition de nouveaux concepts. Chars et canons ne sont plus les seuls à dominer le champ de bataille terrestre. Les conflits asymétriques des guerres contre le terrorisme, les affrontements régionaux et la guerre en Ukraine montrent qu’une multitude d’autres engins et dispositifs sont désormais essentiels à la victoire ou pour garantir la survie ou la neutralisation de engins plus traditionnels. Entre drones et moyens électroniques, il y a de quoi faire en capitalisant sur l’expertise éditoriale acquise…

Le second volet interroge davantage dans la mesure où les Editions Caraktère possèdent déjà deux magazines traitant de la guerre navale (LOS !) et aérienne (Aérojournal) avec une particulièrement grande qualité éditoriale. Reste à voir les évolutions de ce titre comme d’ailleurs les impacts sur Batailles & Blindés et Ligne de Front. A noté que certains titres ont récemment testé des sujets traitant d’avant le XXème siècle (Ligne de Front hors-série n°45 et LOS !50)…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.