Kharkov Battles (Compass Games, 2020)

La région de Kharkiv (Kharkov à l’époque de la Seconde Guerre mondiale) marque le début et la fin du second cycle des combats en URSS. Le premier entamé avec le déclenchement de l’opération Barbarossa s’achève avec la fin des contre-offensives hivernales soviétiques. Le régime soviétique sauve militairement et politiquement sa peau. Quand arrive la période de boue consécutive au dégel, les deux adversaires se neutralisent dans une sorte statuquo. Bref, tout reste à faire dans cette lutte à mort. Chacun prépare la suite, le deuxième round.

Publicités
Lire la suite « Kharkov Battles (Compass Games, 2020) »

Historiographie de la Seconde Guerre mondiale à l’aube de 2022

Il n’y a pas à dire, la Seconde Guerre mondiale continue de pourvoir toujours abondamment les rayons des librairies et des maisons de la presse ! Sans parler de son irruption quasi quotidienne dans la campagne présidentielle qui montre que la sphère politique française demeure toujours fortement marquée par les événements du XXème siècle (conséquences humaines et politiques des idéologies nazies et communistes en Europe, traumatisme de 1940, Vichy, guerre d’Algérie, etc.). Si le nombre d’acteurs semble atteindre désormais un plateau, la tendance se poursuit. Cela dit, cette dynamique ne veut pas forcément dire faire du nouveau et satisfaire pleinement son noyau de fidèles. D’autant plus que l’actualité géopolitique et de la défense risque de capter l’attention ! A moins que cela soit aussi une opportunité d’en capter de nouveaux si elle s’accompagne de supports écrits innovants pour se différencier de l’internet.

Publicités
Lire la suite « Historiographie de la Seconde Guerre mondiale à l’aube de 2022 »

Kharkov 1942 (Perrin, 2022)

Avec ce livre, Jean LOPEZ inaugure la nouvelle collection Champs de bataille aux Editions Perrin (à ne pas confondre avec le feu magazine au même titre). Avec elle, il ambitionne de « dépasser l’histoire-bataille classique » ! Aborder la question des combats autour de Kharkiv (Kharkov à l’époque) au printemps 1942 est assurément un bon test pour vérifier s’il atteint son objectif…

Publicités
Lire la suite « Kharkov 1942 (Perrin, 2022) »

Les parachutages & atterrissages clandestins (Histoire & Collections, 2012 et 2021)

Ils en avaient pourrait-on dire presque vulgairement ! Pourtant, c’est une fresque peu connue du grand public que nous narre ici Jean-Louis PERQUIN avec son premier volume d’une étude consacrée aux opérations aériennes clandestines en France occupée au cours de la Seconde Guerre mondiale. Un histoire d’engagement, de conviction et de témérité ! Car les moyens paraissent plutôt spartiates… Suivez le guide !

Publicités
Lire la suite « Les parachutages & atterrissages clandestins (Histoire & Collections, 2012 et 2021) »

Steel Victory, The Heroic Story of America’s Independent Tank Battalions at War in Europe (Presidio Press, 2003)

Dans le panorama des livres consacrés aux forces blindées de la Seconde Guerre mondiale, ceux de Harry YEIDE dénotent dans le paysage historiographique habituel. En effet, son sujet de prédilection délaisse les traditionnels fauves germaniques et leurs hommes aux uniformes noirs pour se concentrer sur les unités blindées américaines et leurs combats. Steel Victory, premier d’un concept éditorial assez prolifique, retrace et analyse le parcours des US Tank Battalions indépendants au cours des opérations à l’Ouest, du Débarquement en Normandie jusqu’à la victoire du 8 mai 1945.

Publicités
Lire la suite « Steel Victory, The Heroic Story of America’s Independent Tank Battalions at War in Europe (Presidio Press, 2003) »

Bleu comme l’acier (Overlord Press, 2021)

Du bleu, du bleu, du bleu… Celui du ciel, celui des océans, celui des carlingues ! Sur le théâtre du Pacifique, une véritable mue des combats s’opère au cours de la Seconde Guerre mondiale en s’appuyant sur la projection aéronavale et les opérations combinée. Deux virages qu’exécutent parfaitement bien les États-Unis au point de leur assurer la victoire (avec ou sans bombe atomique) et la capacité de dominer sans partage cette région du globe avant la récente montée en puissance de la Chine. Guy JULIEN propose ici de revenir sur ceux qui permettent de dominer le ciel, et donc de couvrir la mer, à partir de porte-avions ou pistes disséminés sur les îles et atolls… La chasse de l’US Navy et de l’US Marine Corps (USMC) !

Publicités
Lire la suite « Bleu comme l’acier (Overlord Press, 2021) »

LOS ! n°59 (Caraktère, 2022)

Comme à son habitude, LOS ! présente un article d’actualité original et captivant. En l’occurrence, il nous entraine dans la lutte contre les sous-marins de poche version XXIème siècle, chargés non pas de combattre l’ennemi (pas encore du moins), mais de convoyer de la drogue. Initialement destinés au trafic côtier, ces submersibles d’un genre nouveau s’attaquent désormais à la traversée de l’Atlantique. Plus que jamais, la montée des tensions géopolitiques et la diffusion de technologies militaires rebattent les cartes d’un ordre militaire bien établi qui renforcent le besoin de comprendre l’évolution des armements de leur conception à leur emploi. Ce que parvient parfaitement à faire très bien ce magazine.

Publicités
Lire la suite « LOS ! n°59 (Caraktère, 2022) »

Ligne de Front hors-série n°44 (Caraktère, 2021)

Aussi « ancienne », un peu plus d’un siècle, que les chars eux-mêmes, la lutte antichar reste souvent en retrait dans les études alors qu’elle demeure au premier plan dans la tête les états-majors et des soldats. Les conceptions françaises de l’emploi des chars, et celles de Maurice GAMELIN, sont ainsi fortement influencées par la perception de son efficacité (voir par exemple GBM n°139). Bien plus contemporaine, la livraison à un pays de missiles FGM-148 Javelin peut être un message fort d’appui ou ressenti comme une provocation comme le montre l’exemple ukrainien. Car le combat char contre char ne représente presqu’une exception tant les fantassins sont les premiers, et la plupart du temps, confrontés seuls à la terreur des blindés.

Ligne de Front se propose d’aborde le sujet en se concentrant sur le cas de l’armée allemande de la Première Guerre mondiale à la Seconde. En apparence, un classique qui pourrait ne pas être aussi classique que cela…

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°44 (Caraktère, 2021) »

Historiographie de la bataille des Ardennes 1944/1945

La bataille des Ardennes est avec celle de Normandie l’une des pages de la Seconde Guerre mondiale qui génère le plus de littérature. Pourtant, quantité ne rime pas forcément avec qualité et exhaustivité. C’est bien ce que démontre son historiographie construite sur un cheminement similaire à celle des campagnes menées par les Alliées occidentaux contre le Troisième Reich et ses alliés. Une élaboration qui influe directement sur son contenu et qui nécessite plusieurs décennies pour voir les perceptions progressivement évoluer.

Publicités
Lire la suite « Historiographie de la bataille des Ardennes 1944/1945 »

Hannut France 1940 (Decision Games, 2021)

Victoire ou défaite ? Jugement difficile à porter sur la bataille de Gembloux / Hannut qui oppose le Corps de Cavalerie au XVI. Armee-Korps (mot.) du 12 au 14 mai 1940.

En effet, le 10 mai 1940, le Troisième Reich met fin à la Drôle de guerre en déclenchant l’opération Fall Gelb. Pour s’affranchir de la contrainte imposée par la présence de la Ligne Maginot et du Rhin à la frontière franco-allemande, la Wehrmacht choisit de contourner l’obstacle en passant par les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Pas de panique côté allié, cette éventualité étant considérée comme une hypothèse plus que probable, les plans sont prêts. Maurice GAMELIN appuie sur le bouton pour déclencher la manœuvre Dyle-Breda. Le commandant-en-chef allié, hésitant généralement à imposer ses vues et à trancher, ne tremble pas cette fois-ci. Non seulement il active son plan, mais il ne s’est aménagé aucun filet au cas où les plans allemands ne seraient pas tout à fait ceux prévus ou si comme dans toute guerre, un certain nombre d’imprévus se produisaient.

Publicités
Lire la suite « Hannut France 1940 (Decision Games, 2021) »