Les Chasseurs ardennais à Bodange (Weyrich, 2021)

Les témoignages font partie depuis très longtemps de l’historiographie des conflits. Qu’ils soient commandants en chef, responsables politiques ou simples soldats, nombre d’entre eux prennent la plume pour raconter leur expérience ou partager « leur » vérité. Tous ces écrits ne font pas toujours l’objet d’une publication ou parfois très longtemps après les faits. Ces témoignages possèdent des qualités variables, mais tous apportent un éclairage par ce qu’ils témoignent ou cachent consciemment ou par méconnaissance. La Seconde Guerre mondiale n’échappe pas au phénomène, bien au contraire compte tenu du nombre d’acteurs impliqués et d’une relative facilité pour désormais publier et conserver.

Publicités

Recension

Avec la disparition progressive des vétérans, les nouveaux témoignages se font plus rares et une nouvelle vague émerge : celle des rééditions commentées. Perrin réédite ainsi chaque année quelques uns des best-sellers de l’après-guerre généralement présentés par un historien contemporain. Si les mémoires des grands chefs, essentiellement allemands, et des vétérans européens de la Waffen-SS font toujours l’objet d’une certaine attention, les écrits des vétérans français, belges, hollandais, britanniques, polonais voire même italiens sont des plus rares. Les quelques ouvrages parus après-guerre deviennent rares à trouver.

C’est pourquoi, l’initiative de Weyrich et de Hugues WENKIN est des plus intéressantes. Reprenant l’ouvrage de René AUTPHENNE, ancien de la 1ère Division de Chasseurs ardennais, ils remettent au goût du jour l’un de ces trop rares témoignages des premières heures de l’offensive allemande du 10 mai 1940 à travers les Ardennes. Comme nombre de ses contemporains, l’auteur d’époque complète son récit d’informations recueillies a posteriori. C’est aussi le cas des témoignages de militaires allemands dans le cadre des études menées par les services historiques américains ou des mémoires qui paraissent dans les années après-guerre.

Au-delà de la seule narration tactique des combats pour Bodange, le livre procure un témoignage essentiel sur l’état d’esprit, les perceptions de l’époque. A condition bien sûr que les lecteurs soient guidés dans leur découverte au fil des pages.

Loin de se contenter de quelques notes en bas de page et d’une présentation globale de quelques feuilles, Hugues WENKIN prend soin de détailler ses remarques à la fin de plusieurs chapitres. L’utilisation régulière du journal de marche de la 1. Panzer-Division permet de suivre le film des combats des deux côtés même si l’agencement du texte original n’est pas modifié. Si cette alternance de texte original et de compléments peut faire perdre en fluidité, elle permet de conserver l’authenticité du témoignage initial.

L’autre intérêt du récit est de comprendre l’enchainement des plans, des aléas, des décisions. Bref tout ce qui caractérisent les frictions clausewitziennes dès lors que la bataille débute. L’irruption des soldats de l’opération NiWi sur les arrières belges introduit ainsi un élément perturbateur non anticipé et lourd de conséquences pour les deux camps.

Conforme à l’esprit de cette collection, le lecteur trouve en fin d’ouvrage un parcours randonnée lui permettant d’organiser son retour sur le terrain.

De nombreuses photos accompagnent cette réédition dans un format moderne et très plaisant à lire. Le livre apporte évidemment un très utile complément à celui publié quelques mois plus tôt, Sur les traces des Chasseurs ardennais. Il ne reste plus qu’à poursuivre cette initiative en remettant au goût du jour les témoignages des soldats alliés de 1940 et de leurs chefs !

Sommaire

  • Préface
  • Introduction au récit
  • Préface de l’édition originale
  • Avant-propos
  • Les chasseurs ardennais à Bodange au temps des alertes pour rire
  • Le plan de défense
  • Le terrain
  • Travaux de défense
  • La mission
  • L’alerte
  • L’amorçage des destructions
  • Faites sauter !
  • Et soudain, tout sauta
  • Et les liaisons téléphoniques aussi…
  • Dans le petit jour naissant
  • Espionite
  • Avions-corsaires
  • Adieu à mon canon de 4,7
  • Bientôt, le no man’s land
  • Voici la 4ème ! Et le dernier pont saute
  • Préparez-vous pour le repli
  • Un corsaire audacieux qui finit mal
  • Retraite coupée, reprise de position
  • Au contact
  • Feu partout
  • Entre-temps au PC de compagnie
  • Le dernier pli du commandant
  • L’agonie du 2ème peloton
  • Bodange-village, dernier bastion
  • On trait les vaches
  • Tenir, tant qu’on a des cartouches
  • Les dernières minutes de Bodange
  • A Traquebois
  • Le belle résistance de Strainchamps
  • Un bilan à deux volets
  • Offrande
  • Bibliographie de l’édition originale
  • Annexe
  • Conclusion de l’édition critique
  • Bibliographie et sources de l’édition critique
  • Parcours rando

Caractéristiques

  • ISBN : 978-2-87489-653-8
  • Nombre de pages : 112
  • Langue : Français
  • Reliure : reliée
  • Dimensions : 13,5 x 16,5 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 22 € TTC

Liens externes

3 réflexions sur « Les Chasseurs ardennais à Bodange (Weyrich, 2021) »

  1. On prépare également une réédition d’un ouvrage rédigé par l’un des chefs d’unité. Au programme, l’an prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.