Alpes 1940, l’armée invaincue (Histoire & Collections, 2021)

Du premier au dernier jour de la bataille de France, l’armée française se bat, contre-attaque, cherche la parade, des solutions. Très souvent en vain car en décalage avec le tempo imposé par l’adversaire. Le succès dans les Alpes face aux Italiens représente donc le seul épisode réellement victorieux qui dénie à l’ennemi d’atteindre ses buts de guerre. Ce succès dans les montagnes demeure pourtant assez mal connu, souvent résumé aux seuls affrontements sur les hauteurs. C’est pourtant une gigantesque et complexe bataille qui englobe la tentative de repli des unités en provenance de la Ligne Maginot dans l’Est, la lutte contre les colonnes allemandes qui déboulent du Nord et la défense face aux assauts italiens.

Publicités

Recension

Cette vision globale symbolise l’intérêt de ce livre par ailleurs doté d’une belle iconographie. Elle permet de replacer tout d’abord le poids que représente la géographie dans la préparation et le déroulement des opérations militaires. Le relief (hauteurs, cols, trouées, vallées) et les cours d’eau jouent ainsi un rôle essentiel qui transpire assez clairement (une carte de la totalité de la région aurait d’ailleurs apporté une aide utile aux lecteurs).

Débutant leur propos avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en Europe, les auteurs Jérôme CROYET et Stéphane LAVIT mettent ainsi en avant la phase préparatoire et le rôle du général René OLRY. Le succès de juin 1940 trouve en effet ses racines largement en amont quand il s’agit d’imaginer les différents scenarii et de s’y préparer. On notera également un passage sur l’ambiance politique qui règne immédiatement avant-guerre et ses conséquences sur les armées et la population ainsi qu’une présentation rapide de la Ligne Maginot dans les Alpes.

La guerre ne touche pas uniquement la région à partir de juin quand l’opération Fall Rot ouvre aux Allemands le cœur du territoire français. L’encerclement et l’anéantissement du Groupe d’Armées (GA) 1 provoque un vaste mouvement d’unités afin de reconstituer un front cohérent sur la Somme et l’Aisne qui prend le nom de Ligne Weygand. Au-dessus de Lyon, le déclenchement de l’offensive allemande à l’Ouest se manifeste dès le 10 mai 1940 avec des premiers bombardements et combats aériens. Bref, les conséquences de la bataille qui s’ouvre sont de suite palpables.

Le secteur focalise ensuite particulièrement l’attention à partir de mi-juin. L’impossible repli des unités positionnées sur la Ligne Maginot ne permet pas de renforcer l’Armée des Alpes à temps. L’exemple le plus significatif de l’impact de cette deuxième grande poche d’encerclement à l’Ouest est le passage en Suisse du 45ème Corps d’Armée. L’Armée des Alpes ne peut donc que compter sur les forces qui ne lui ont pas encore été prélevées au cours des précédentes semaines…

Un peu plus d’un quart du livre est réellement consacré aux combats dans les Alpes contre les Italiens. Un autre quart se concentre ensuite sur la façon dont les Français tentent de contenir l’avance allemande à Lyon, Chasselay, sur le Rhône, en Ardèche et enfin sur l’Isère.

Ces pages permettent d’aborder l’action des unités coloniales françaises mais aussi les massacres assez systémiques de prisonniers perpétrés par les Allemands et qui ne concernent pas uniquement les unités les plus politisées du régime nazi.

Une abondante iconographie accompagne le texte. Elle se compose de photos d’archives officielles et issues de vétérans (y compris français), de nombreux croquis et dessins (dont des superbes reproductions de soldats) et de reconstitutions d’uniformes. La seule réelle fausse note concerne l’appellation des unités de la Waffen-SS engagées dans la région affublées de leurs désignations de 1. SS-Panzer-Division et 3. SS-Panzer-Division que sont bien plus tardives.

Le livre s’adresse aux lecteurs qui souhaitent avoir un panorama rapide mais assez complet de cette page de la bataille de France dans un format illustré, vivant et facile d’accès. De quoi donner l’envie de poursuivre cette découverte avec des ouvrages plus détaillés ou plus vastes sur cette période.

Sommaire

  • L’Armée des Alpes, du Rhône au Rhin
  • Mai-juin 1940
  • Face aux Italiens dans les Alpes
  • Combats dans la région lyonnaise
  • Composition de l’Armée des Alpes
  • Bibliographie et sources

Caractéristiques

  • ISBN : 979-10-380-1160-1
  • Nombre de pages : 96
  • Langue : Français
  • Reliure : brochée
  • Dimensions : 21 x 25 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 19,95 € TTC

Liens externes

1 réflexion sur « Alpes 1940, l’armée invaincue (Histoire & Collections, 2021) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.