Normandie 1944, 2. Panzer-Division, tome 3, Falaise et repli, 13 août – septembre 1944 (Heimdal, 2021)

Ce livre clôture la monumentale étude de Frédéric DEPRUN sur l’engagement en Normandie de la 2. Panzer-Division parue chez Heimdal après les volumes 1 et 2. A l’instar des deux premiers, il regorge de détails textuels et iconographiques qui éclairent l’engagement d’une unité et de lieux finalement assez peu traités dans l’historiographie habituelle.

Publicités

Recension

Les évènements décrits dans ce troisième volet s’ouvrent au lendemain de l’échec de la tentative de contre-attaque sur Mortain (opération Lüttich). Il s’en suit une période extrêmement dense de mouvements et de combats dans le brouillard le plus total tellement les lignes sont fluctuantes sur les arrières du front allemand. La percée américaine de l’opération Cobra, la cavalcade des pointes de la Third US Army, le mouvement d’encerclement qui se dessine par le Sud dégèlent un front linéaire depuis le 6 juin 1944.

Le premier tiers du livre concerne les combats dans le secteur de Carrouges, Ecouché, Alençon, Sées, Argentan. La 2. Panzer-Division y affronte la 3rd US Armored Division et la 2ème Division Blindée.

Comme à son habitude, l’auteur illustre son texte, parfois un peu confus en raison de la fragmentation des combats, d’une iconographie particulièrement riche composée d’images d’archives officielles, d’extraits de films, de photos prises après guerre ou contemporaines, de montages et de cartes sur fond de vues aériennes.

Inexorablement, au cours de pages du livre et de son histoire, la 2. Panzer-Division se retrouve repoussée dans la poche dite de Falaise. Ses restes passent entre Chambois et Saint-Lambert-sur-Dives. De très belles vues aériennes en couleurs sur laquelle sont surimprimées les positions des unités alliées et les mouvements allemands illustrent parfaitement le goulot par lequel s’échappent les encerclés. Le texte permet de montrer la combinaison de points défensifs, de contre-attaques locales et de replis qui permet à la principale masse des unités allemandes de passer à travers les mailles du filet en laissant ou perdant pratiquement tout le matériel lourd.

Sortir de la poche ne signifie pas la fin des ennuis pour les Allemands. Les axes de repli à travers la Seine passent par Rouen, Oissel et Vernon. Le chemin jusqu’en Allemagne est ensuite brièvement abordé avec notamment quelques combats encore sur la Meuse.

Un volume indispensable tant pour connaître l’histoire détaillée de la 2. Panzer-Division en Normandie que saisir la réalité des combats qui se situent dans la deuxième quinzaine d’août 1944 éclairant par l’intérieur la poche de Falaise/Trun/Chambois et le repli par la Seine. Cette trilogie illustre également le bénéfice d’une approche mêlant de nombreuses sources variées (témoignages, journaux de guerre, rapports) mais aussi l’analyse des photos et films d’époque, le tout dans une mise en page touffue qui permet de redécouvrir sans se lasser de nombreux détails. Le saut qualitatif par rapport à l’ouvrage (également très intéressant et complémentaire à celui-ci) paru en 2011 du même auteur sur les Panther de la 116. Panzer-Division est conséquent.

L’auteur annonce également un possible volume supplémentaire à venir consacré à la 2. Panzer-Division sur les derniers mois du conflit. Espérons que le format retenu et le fond soient établis sur les mêmes bases !

Sommaire

  • HKL Alençon
  • Orne 13-21 août 1944
  • La poche de Falaise
  • Après le Kessel 21-25 août
  • Annexes

Caractéristique

  • ISBN : 978-2-84048-577-3
  • Nombre de pages : 352
  • Langue : Français
  • Reliure : reliée
  • Dimensions : 21 x 29,7 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 59 € TTC

Liens externes

3 réflexions sur « Normandie 1944, 2. Panzer-Division, tome 3, Falaise et repli, 13 août – septembre 1944 (Heimdal, 2021) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.