Deutsche Panzer, German Tanks in World War I 1917-1918 (Abteilung 502, 2019)

Au cours de la Première Guerre mondiale, les Allemands s’appuient d’abord sur l’artillerie, l’aviation et les tactiques d’infanterie pour tenter d’emporter la décision dans un conflit figé dans les tranchées. Pour des raisons à la fois technologiques, industrielles et doctrinaires, ils ne voient initialement pas les chars comme une innovation de rupture au contraire des Alliés. En retard, mais pas inactifs, ils parviennent cependant à mettre en ligne plusieurs dizaines d’engins dont à peine plus d’une vingtaine sont de production nationale.

Publicités

Recension

Présenté à l’italienne pour valoriser photos et profils couleurs sur de pleines pages A4, cet ouvrage expliquer les premiers pas des chars allemands qui se révèlent avant-tout être principalement des chars alliés capturés. Par la qualité de ses illustrations et son thème, il complète parfaitement l’article paru dans Iron Cross7 sur les premiers « Beute Panzer », le début d’une longue tradition de récupération des matériels de prise.

Le contenu peut se décomposer en deux grandes parties.

La première, rédactionnelle, présente l’historique des premiers chars allemands après l’entrée au combat des chars britanniques dans la Somme à l’été 1916 et le baptême du feu des engins français le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac. Deux pages listent les vingt-deux châssis des A7V Sturmpanzerwagen, leurs types, affectations, noms et destinées. Utile !

Les seconde propose une trentaine de profils couleurs en pleine page ainsi que des plans filaires de même dimension à l’échelle 1/35ème. Ils permettent de visualiser les différents camouflages et marquages employés, mais aussi les différentes versions.

De façon particulièrement didactique, les lecteurs suivent et comprennent l’appropriation de cette nouvelle arme par les Allemands. Après la peur des soldats qui y sont confrontés en première ligne, un premier regard plutôt dubitatif, les états-majors deviennent convaincus au point d’envisager une production massive de chars pour 1919.

Convertis pourtant sur le tard, les géniteurs de la Reichswehr n’oublient surtout pas les analyses et les leçons tirées au point de devenir des pionniers. Davantage que leurs adversaires à qui revient pourtant la palme de l’innovation et de la double rupture technologique que représentent les chars lourds comparables à de lourds fortins blindés motorisés et le Renault FT léger et avec tourelle, ils sauront capitaliser et faire fructifier ces expériences. Seul le traité de Versailles les empêche de s’équiper. Mais pas de préparer en sous-main le renversement doctrinaire que consacre la Seconde Guerre mondiale : les chars n’accompagnent plus l’infanterie, c’est l’inverse. Quoique les deux soient nécessaires comme le démontre le succès des canons d’assaut tels que le Sturmgeschütz (StuG) III avant d’être détourné de son usage initial pour compenser les faiblesses de la Panzerwaffe dans le combat chars contre chars.

Ce livre, comme l’article sur les chars allemands paru dans Iron Cross7 ou encore Trucks & Tanks Magazine hors-série n°38 permet de mieux comprendre la filiation entre les deux conflits mondiaux et de dégager une approche plus nuancée des évolutions qui aboutissent dans les années 1930. Une vraie dynamique s’installe, avec retard certes, dès 1918 et la Reichswehr poursuit, en cachette, ce travail qu’exploiteront les responsables aux commandes dans les années 1930 tels que Heinz GUDERIAN et de nombreux autres qui ne bénéficient malheureusement pas des projecteurs historiographiques.

Profils couleurs

  • A7V Geländewagen
  • A7V Sturmpanzerwagen 501
  • A7V Sturmpanzerwagen 501 « Gretchen », Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen 503 « Heiland », Stuka 3.
  • A7V Sturmpanzerwagen 504 « Schnuck », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 505 « Baden I », Stuka 3.
  • A7V Sturpanzerwagen 506 « Mephisto », Stuka 3.
  • A7V Sturmpanzerwagen 507 « Imperator, Kampfwagen-Abteilung Körting / Kommando der Kampfwagen-Abteilungen (Kokampf)
  • A7V Sturmpanzerwagen 525 « Siegfried », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 526 « Alter Fritz », Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen « Lotti », Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen 528 « Hagen », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 529 « Nixe II », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 540, Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen 541, Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen 542 « Elfriede », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 543 « Bulle », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 560, Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen 561 « Nixe », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 562 « Herkules », Stuka 1. puis Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwagen 563 « Wotan », Stuka 2.
  • A7V Sturmpanzerwgaen 564 « Prinz Oskar », Stuka 3.
  • Schwerer Kampfwagen (beute), Abteilung Nr. 11
  • Schwerer Kampfwagen (beute), Bayerische Armee-Kraftwagenpark 20
  • Schwerer Kampfwagen (beute) 117 « Dora », Abteilung Nr. 11
  • Schwerer Kampfwagen (beute)
  • A7V Sturmpanzerwagen 503 « Faust », Stuka 3.
  • A7V Sturmpanzerwagen 526 « Alter Fritz », Stuka 1.
  • A7V Sturmpanzerwagen (marquages d’identification aérienne)
  • Schwerer Kampfwagen (beute) « Fritz », Stuka 15.

Plans filaires

  • A7V Sturmpanzerwagen, prototype with a wooden superstructure – côté
  • A7V Sturmpanzerwagen, first production lot (MG) – côté
  • A7V Sturmpanzerwagen, first production lot – côtés, avant, arrière, dessus
  • A7V Sturmpanzerwagen, first production lot (Krupp) – côtés, avant, arrière, dessus
  • A7V Sturmpanzerwagen, second production lot – côtés, avant, arrière, dessus
  • A7V Geländewagen
  • A7V Umlaufendeketten – côtés
  • Leichte Kampfwagen LK-II (Kanone) – côté, avant, dessus
  • Leichte Kampfwagen LK-II (MG) – côté, avant, dessus
  • Grosskampfwagen (K-Wagen) – côté, avant, arrière, dessus – 1/87ème

Sommaire

  • The Tank in the German Army
    • Anti-tank weapons and defenses
    • The assault tank A7V
    • Other armored vehicles
    • A7V assault tanks units
    • Units of captured tanks
    • Tactical use
  • A7V Tank Production
  • Paint Patterns
  • Blueprints
  • Notes
  • Bibliography

Caractéristiques

  • ISBN : 978-84-09-07859-2
  • Nombre de pages : 108
  • Langue : Anglais
  • Reliure : reliée
  • Dimensions : 29,7 x 21 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : N/A

1 réflexion sur « Deutsche Panzer, German Tanks in World War I 1917-1918 (Abteilung 502, 2019) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.