Fortress Budapest, the siege of the Hungarian capital, 1944-45 (PeKo Publishing, 2020)

L’historien bulgare Kamen NEVENKIN propose une véritable somme sur les combats pour Budapest en 1944/1945 avec un premier pavé de plus de mille cent pages avec un second volume de plus de quatre cent soixante pages de photos et de cartes… Presque mille cinq cent au total ! Puisé auprès des sources disponibles en Russie issues de l’Armée Rouge et des documents allemands récupérés par les Soviétiques, le contenu est tout simplement fantastique.

Publicités

Le premier chapitre permet de comprendre les enjeux des combats pour la capitale hongroises. Le politique, voire le géopolitique, prend le pas sur les considérations militaires.

Les gains réalisés par l’URSS à la faveur du pacte germano-soviétique lui permettent de bénéficier d’une frontière commune avec la Hongrie. L’opération Barbarossa et l’invasion de l’URSS par le III. Reich et ses alliés permettent de repousser la menace, mais celle-ci revient bien plus forte et plus prégnante à la faveur des offensives soviétiques de 1944 en direction de la Roumanie et des Balkans ainsi qu’avec le succès de l’opération Bagration.

Alors que les Alliés occidentaux piétinent aux portes du III. Reich à l’Ouest, la prise de Budapest représenterait un signal fort pour les Soviétiques, mais également pour le III. Reich qui verrait son dernier allié tomber aux mains de l’ennemi après les revirements successifs de l’Italie, de la Finlande et de la Roumanie sans parler de la perte de la majorité des territoires conquis en mai et juin 1940.

Bref, tout concourt à ce que la Hongrie et plus particulièrement Budapest soit au centre d’un affrontement sans merci.

C’est tout l’objet de ce livre qui décrit ce qui s’y déroule au sol, sur les eaux, mais aussi dans les airs, du 2 novembre 1944 au 15 février 1945. Le tout présenté au jour le jour de façon très pédagogique : les objectifs des uns et des autres, les combats et les résultats : limpide.

Bien entendu, le contenu apporte une avalanche de détails sur les défenses de la ville (lignes Attila), les particularités géographiques de la capitale, les ordres de bataille quantitatifs et qualitatifs des camps opposés.

L’épilogue passe en revue l’ensemble de la bataille et les raisons pour lesquelles elles dure finalement si longtemps. On apprécie les pages sur le détail des opérations aériennes (combats, bombardements, pont aérien allemand). Seul petit regret, les tentatives allemandes pour désenclaver la garnison ne sont pas abordées, le texte ne se concentrant que sur les combats pour Buda et Pest mêmes.

Publicités

Dans le volume consacré aux illustrations, il faut réellement apprécier l’effort cartographique réalisé avec un détail jamais vu dans la représentation des points d’appui (soixante-huit décrits et illustrés) et des positions défensives. Une qualité qui peut servir d’exemple pour de nombreuses batailles en ville, en campagne et sur des fortifications.

A côté de Stalingrad et de Berlin, Budapest est assurément l’une des grandes batailles urbaines du conflit, voire de l’Histoire militaire. Elle bénéficie enfin d’un ouvrage de référence. Le travail de Kamen NEVENKIN est à ranger à côté des « monstres » littéraires que sont des ouvrages de David M. GLANTZ sur Smolensk, Stalingrad, etc. Avec deux avantages loins d’être anecdotiques : sa lecture est beaucoup fluide et les illustrations de bien meilleure qualité. Une véritable réussite.

Sommaire :

  • Book 1 :
    • Foreword by the Publisher
    • The bloody road to Budapest
    • The strategic bombing campaign
    • The « Attila » Line, Budapest becomes a « Fortified Place »
    • The Defenders – The Axis forces, a general overview
    • The Red Army – Stalin’s sledgehammer
    • The Prize
    • The first onslaught, the 46th Army attacks Pest, 2-4 Novembre 1944
    • The slogging match – The positional battles along the Southern limits of Pest, 5-11 November 1944
    • The Second Soviet attack – A change in the plan
    • The third battle: attack from the North
    • The taking of Vac and the attack on Budapest from the North, 8-11 December 1944
    • The fighting on Csepel island, the landing at Ercsi
    • The attack from the Northeast: 155th Rifle Division and 27th Guards Tank Brigade attack Fot, 9-14 December 1944
    • Between the Ipoly and the Garam
    • The breakthrough from the North, the offensive of the 30th Rifle Corps, 20-31 December 1944
    • The Rumanians strike from the East, 7th Army Corps (Rum.) attacks the Pest bridgehead, 5-31 December 1944
    • The offensive of the 46th Army against the Southern sector of the Pest bridgehead in the first Half of December 1944
    • Containing: Afonin’s onslaught – the offensive of the 18th Guards Rifle Corps against the Southern sector of the Pest bridgehead, 16-30 December 1944
    • Festung Budapest (Budapest as a Fortress)
    • The Besiegers
    • The Besieged – The German and Hungarian troops trapped in Budapest
    • The encirclement of Buda and the clearing of the Danube bend
    • The Soviet offensive in Obuda, 27 December 1944 – 3 January 1945
    • The Soviet breakthrough into Pest, 1-11 January 1945
    • The fall of Pest, the fighting in the city centre, 12-18 January 1945
    • The taking of Margit island
    • The fall of Buda
    • The Breakout
    • Thai air war – The units, the machines, the tactics
    • The supply war – The German supply efforts and the Soviet countermeasures
    • Epilogue
    • Sources
  • Book 2 :
    • Maps
    • Strongholds
    • Sketches
    • Photos
    • Leaflets

1 réflexion sur « Fortress Budapest, the siege of the Hungarian capital, 1944-45 (PeKo Publishing, 2020) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.