Ligne de Front hors-série n°41 (Caraktère, 2020)

Un numéro exceptionnel pour tout savoir de la course à l’atome que se livrent les principaux belligérants durant la Seconde Guerre mondiale ! Si celle-ci s’achève conventionnellement en Europe, c’est par le feu nucléaire qu’elle prend fin quelques semaines plus tard en Asie et dans le Pacifique.

Publicités

Ligne de Front propose sous la plume de Luc VANGANSBEKE une synthèse complète sur le sujet. Après un rappel sur les principes de la fusion de l’atome qui rappellera pour beaucoup de lointains cours de sciences physiques sur les bancs de l’école, l’auteur passe en revue le cheminement des quatre principales puissances.

Si chacun possède de redoutables chercheurs, les Etats-Unis se distinguent par leurs capacités organisationnelles et leur capacité à maîtriser efficacement la gestion du projet permettant de concentrer les efforts et les moyens. Côté allemand, comme dans beaucoup d’autres programmes d’armement, ce ne sont pas les compétences et les moyens qui manquent, mais l’orchestration de l’ensemble. Avec ou sans l’interventionnisme d’Adolf HITLER, la dispersion des moyens, les rivalités et les luttes de pouvoir apportent gaspillage de temps et de ressources. Un phénomène classique dans le III. Reich. D’autant plus préjudiciable que les sources d’approvisionnement et de développement sont exposées aux bombardements aériens, actions de sabotage et autres actions secrètes. Si la question de l’eau lourde en Norvège est relativement connue, la saisie d’un stock de minerai d’uranium en Belgique en 1940 l’est beaucoup moins.

Signe que le sujet reste encore très sensible, de nombreuses zones d’ombre subsiste sur les états d’avancement des programmes allemands et japonais. La rivalité entre Alliés occidentaux et l’URSS se fait déjà sentir. La capture des scientifiques et des moyens germaniques est une priorité ainsi que la destruction des installations devant tomber dans les mains soviétiques. Une double guerre de l’ombre en quelque sorte qui montre l’importance du sujet pour les Etats-Unis et les moyens qu’ils y engagent directement pour acquérir la bombe et indirectement pour empêcher les autres de l’avoir avant eux.

Le numéro se termine par le récit des opérations de bombardement de Hiroshima et Nagasaki. Tout se joue sur le fil, y compris la capitulation japonaise…

Sommaire :

  • Introduction
  • Uranprojekt
  • Manhattan project
  • Guerre secrète au Telemark
  • Ni-Go et F-Gp
  • A l’ombre des bosquets
  • La bombe de « l’Oncle Joe »
  • Sur un plateau d’argent
  • Le vol d’Enola Gay
  • La mission de Bockscar
  • Conclusion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.