Trucks & Tanks Magazine n°82 (Caraktère, 2020)

Winston CHURCHILL est probablement le responsable politique le plus clairvoyant sur le danger soviétique avant, pendant et à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Cela ne l’empêche pas d’être pragmatique quand il s’agit de s’allier avec l’URSS quand les Allemands déclenchent l’opération Barbarossa, renversant ainsi les alliances nées du Pacte germano-soviétique. Profitant des retards alliés dans les opérations à l’Ouest, Joseph STALINE pousse son avantage au maximum lors des conférences de Moscou et de Yalta 1944/1945. Il n’hésite pas non plus à aller même plus loin, au point de courroucer réellement le premier ministre britannique bien trop conscient de la suite au point d’envisager un conflit éclair en Pologne à l’été 1945…

Publicités

C’est ce plan caché qui nous est présenté par Trucks & Tanks Magazine qui en profite pour faire un comparatif des blindés de part et d’autre : Sherman, Cromwell, Comet, Pershing, Hellcat, Achilles, Jackson, M40 sont ainsi évalués par rapport aux T-34/76, T-34/85, IS-2, IS-3, SU-85, SU-100 et ISU-152. Une façon bien originale de comparer les chars de ces différents belligérants. En tout cas, plus crédible qu’avec des projets de chars qui n’existent que sur le papier, dans la tête de quelques ingénieurs ou de bureaux d’armement allemands. C’est aussi l’occasion de proposer des clichés de ces engins différents de ceux habituellement présentés. Dossier solidement structuré, un régal.

Le principe des « Technicals » n’est pas une nouveauté des conflits contemporains liés aux opérations de guerre contre le terrorisme. A titre d’illustration, la Tatschanka dont l’origine remonte à la guerre des Boers. De quoi rêver d’une encyclopédie des Technicals des origines à nos jours ?

Les autres articles sont bien plus classiques dans leurs thématiques mais apportent d’intéressantes pistes de réflexion. Le succès d’un système d’arme se construit déjà très en amont sur la maîtrise de ses phases de conception et d’industrialisation pour lui permettre d’être là au bon moment, avec le nombre approprié et le niveau de fiabilité adéquat (« time-to-battleground » pour faire l’analogie avec le « time-to-market » pour le marketing). Un travers récurrent que partagent Français d’avant 1940 et Allemands durant le conflit avec leurs nouvelles générations de chars.

A noter un article technique sur le fonctionnement de la charge creuse très complémentaire de la première approche parue dans Trucks & Tanks Magazine n°9. En espérant que cela ouvre une nouvelle série d’études techniques sur les composantes des chars et des matériels blindés tant d’un point de vue armement que motorisation, blindage, systèmes de vision et de visée, protection, camouflage, etc.

A noter également une étude sur le M56 Scorpion aux airs de Waffenträger, une fresque sur les chars poseurs de pont britanniques qui plongent leurs racines dans la Première Guerre mondiale et l’une des stars du bricolage allemand sur « Beute Panzer », le Marder I.

Un numéro dont le clou est assurément le dossier sur l’opération Unthinkable, apte à combler lecteurs avertis et plus novices. Equilibre réussi !

Sommaire :

Profils couleurs :

Plans :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.