Les trains blindés, encyclopédie illustrée de 1825 à nos jours (Heimdal, 2020)

L’ouvrage définitif sur le sujet ? La question mérite légitimement d’être posée tant ce pavé de plus de cinq cent vingt pages semble complet et définitif, retraçant près de deux siècles de trains blindés. Classé pays par pays, il dresse une panorama mondial du sujet. Si l’âge d’or est bel et bien passé, le concept n’est pas encore complètement éteint comme le montrent encore certains exemplaires lors du conflit de l’ex-Yougoslavie à la fin des années 1990 ou son utilisation récente en Colombie. Le livre est l’aboutissement de plusieurs décennies de passion et de recherche de l’auteur qui se sont déjà traduites par un livre publié trente ans auparavant chez le même éditeur et de plusieurs articles parus dans différents magazines.

Publicités

Avant de plonger dans les détails de chaque nation, l’auteur, Paul MALMASSARI prend soin de poser le cadre et de rappeler quelques concepts qui sont désormais un peu désuets au XXIème siècle. L’émergence des trains blindés va de pair avec le développement du chemin de fin qui connaît son âge d’or de la fin du XIXème siècle à l’après Seconde Guerre mondiale avant que la motorisation des moyens de transport terrestres et le développement du transport aérien militaire ne réduisent la dépendance des mouvements stratégiques militaires et des approvisionnements au chemin de fer, désormais moins flexible et rapide d’utilisation.

La typologie proposée révèle la diversité d’emploi des trains à usage purement militaire et de combat. L’Artillerie Lourde sur Voie Ferrée (ALVF) ne rentre pas dans le champs de l’étude.

L’iconographie est pour le moins originale du fait même du sujet (les heureux possesseurs des précédents ouvrages de l’auteur trouveront néanmoins des redites). C’est avec bonheur que le lecteur découvre aussi des reproductions d’époque qui permettent de plonger dans l’ambiance. A la différence de certains gros albums des Editions Heimdal, celui-ci mêle à la fois une iconographie dense mais également un texte soutenu, par les légendes ou par le corps du texte lui-même. Certains matériels mériteraient des plans en 3D. Dans le domaine du transport ferroviaire militaire, il reste à dresser la liste des trains blindés engagés (une gageure sans aucun doute) et étudier le rôle du train dans les transport militaire des troupes et de la logistique durant les principaux conflits. Un sujet technique et encore inexploré.

Sur des périodes bien connues, des fronts bien étudiés, cette encyclopédie illustrée propose un regard décalé, loins des habituels points de vue. Sans parler bien sûr des conflits plus exotiques pour des lecteurs francophones. Un livre qui permet de retracer presque deux siècle d’histoire militaire planétaire…

Sommaire :

  • Remerciements
  • Avant-propos
  • Afrique du Sud
  • Allemagne
  • Angola
  • Argentine
  • Arménie
  • Autriche
  • Autriche-Hongrie
  • Belgique
  • Birmanie-Myanmar
  • Bosnie-Herzégovine
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Cambodge
  • Canada
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Congo-Léopoldville
  • Corée du Nord
  • Corée du Sud
  • Croatie
  • Cuba
  • Égypte
  • Empire Ottoman
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats confédérés d’Amérique
  • Etats-Unis d’Amérique
  • Finlande
  • France
  • Géorgie
  • Grande-Bretagne
  • Grèce
  • Guatemala
  • Honduras
  • Hongrie
  • Inde
  • Indonésie
  • Irak
  • Irlande
  • Italie
  • Japon
  • Lettonie
  • Lituanie
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mexique
  • Mozambique
  • Nicaragua
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Pérou
  • Pologne
  • Portugal
  • Rhodésie & Zimbabwe
  • Roumanie
  • Russie
  • Slovaquie
  • Soudan
  • Suède
  • Suisse
  • Tchécoslovaquie
  • Thaïlande
  • Tunisie
  • Ukraine
  • Vietnam
  • Yougoslavie
  • Annexe 1 : Les trains blindés dans la bande dessinée et au cinéma
  • Annexe 2 : Tracés originaux d’usine de trains et de draisines blindés
  • Annexe 3 : Photographies inédites additionnelles

1 réflexion sur « Les trains blindés, encyclopédie illustrée de 1825 à nos jours (Heimdal, 2020) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.