To the Gates of Stalingrad (Kansas, 2009)

Premier volume de The Stalingrad Trilogy de David M. GLANTZ, ce pavé de plus de six cent cinquante pages présente la première phase de l’opération Fall Blau, de ses préliminaires jusqu’à la fin août 1942 quand la 6. Armee se rapproche de Stalingrad.

Publicités

Les deux premiers chapitres sont consacrés à la situation des belligérants au sortir des combats de l’hiver 1941/1942. L’opération Barbarossa est terminée, l’Armée Rouge est toujours présente et l’URSS fait mieux que résister : la Wehrmacht vient de connaître sa première grosse défaite de la Seconde Guerre mondiale. Pire, elle est fortement diminuée au point de ne plus être capable de lancer un assaut sur toute l’étendue du front en URSS. Côté soviétique, le danger sur Moscou est écarté, mais l’Armée Rouge est également fortement diminuée. Les rêves de victoire totale ne se réalisent pas. Au printemps, les deux adversaires sont quelque peu groggys mais redressent vite la tête.

Ce sont tout d’abord les combats autour de Kharkiv qui tournent à l’avantage des Allemands encore dominateurs dans le domaine de la conduite des opérations et de la coopération au sol. Puis viennent les combats de Sébastopol en Crimée.

Les débuts de Fall Blau sont plutôt réussis. Mais plusieurs grains de sable apparaissent peu à peu comme à Voronej ou dans la boucle du Don. Comme l’année précédente, l’Armée Rouge lance plusieurs contre-attaques qui, si elles ne sont pas victorieuses, perturbent les plans allemands et affaiblissent les unités. Pour tenter de distraire l’attention des Allemands, les Soviétiques lancent également un assaut sur le saillant de Rjev à partir du 30 juillet 1942 qui continuent jusqu’à fin août.

Fall Blau c’est aussi le grand écart entre le Caucase et l’avance vers Stalingrad provoquant une extension d’une ligne de front déjà gigantesque. D’objectif secondaire, la ville sur la Volga devient progressivement le centre d’attention d’Adolf HITLER. Le décor se met progressivement en place pour le drame qui va s’y jouer.

D’une lecture quelque aride, comme tous les volumes de la collection, ce livre propose une vision très équilibrée des événements vus par les deux camps. Comme à son habitude, David M. GLANTZ met à disposition d’un large public des sources primaires soviétiques qui permettent de rééquilibrer une vision historiographique restée trop longtemps influencée par la vision principalement allemande. Ce premier volume permet de comprendre la façon dont l’Armée Rouge cherche à entraver le déroulement de plans allemands et à en faire perdre le fil conducteur.

Sommaire :

  • List of Maps, Tables, and Illustrations
  • Preface
  • Prologue
  • The Wehrmacht
  • The Red Army
  • Preliminaries, April-June 1942
  • Punch and Counterpunch, Blau I, 28 June-12 July 1942
  • Blau II, 9-24 July 1942
  • The German Advance into the Great Bend of the Don, 23-31 July 1942
  • Endgame in the Great Bend of the Don, 1-19 August 1942
  • The German Advance to the Volga River, 20 August-2 September 1942
  • The Struggle on the Flanks, 25 July-11 September 1942
  • Conclusion: German Strategic Misconceptions
  • Appendix
  • Notes
  • Selected Bibliography
  • Index

1 réflexion sur « To the Gates of Stalingrad (Kansas, 2009) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.