Aérojournal hors-série n°36 (Caraktère, 2020)

Poursuivant sa série de monographies consacrées aux avions de la Seconde Guerre mondiale, Aérojournal s’attaque ici au De Havilland Mosquito dans une dossier particulièrement solide. Un texte dense permet de comprendre les origines et le développement de l’appareil dont la principale originalité réside en sa structure faite de contreplaqué. Original pour un avion de combat, mais efficace.

Publicités

Son entrée en service apporte de nouvelles capacités à la Royal Air Force : bombardier rapide, il est aussi appareil de reconnaissance, chasseur de nuit, chasseur à long rayon d’action au-dessus des mers, chasseur-bombardier.

Nombreuses sont les cocardes étrangères à l’utiliser : France, Belgique, Etats-Unis, Israel…

Finalement assez peu connu du grand public compte tenu de son rôle, il mérite de sortir de l’ombre dans ce numéro abondamment illustré, couvrant autant les aspects techniques qu’industriels et opérationnels. Il est aussi l’occasion de redécouvrir les opérations contre la prison d’Amiens ou des installations allemandes engagées contre les résistances hollandaises ou danoises.

Un solide numéro bien complet de plus de cent pages.

Sommaire :

  • De Havilland Mosquito, The « Wooden Wonder »
  • Le fantôme et le brochet, naissance et développement du Mosquito
  • Anatomie d’une merveille en bois
  • L’oeil de Londre, les avions de reconnaissance photographique
  • Le joker du Bomber Command, les bombardiers rapides
  • Terreur du ciel, chasseurs de nuit et à long rayon d’action
  • Piqûres et irritations, les chasseurs-bombardiers
  • Moustiques à toutes les sauces, une version pour chaque mission
  • Sous d’autres couleurs, le Mosquito dans les forces aériennes étrangères
  • Itinéraire d’un moustique, le premier MRCA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.