Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 2 (Schneider Media, 2016)

La publication des clichés par le vétéran d’une unité de construction de Luftwaffe (Luftwaffen-Bau-Bataillon 2./IV) au cours de la Seconde Guerre mondiale se poursuit. Après un premier volume à la Drôle de guerre et l’entrée au Luxembourg dans le cadre de Fall Gelb comprenant notamment des photos des restes des actions des commandos de la 34. Infanterie-Division et de la 3ème Division Légère de Cavalerie (DLC), cette seconde partie concerne l’entretien du terrain d’aviation d’Angelsberg au Luxembourg, l’entrée en France jusqu’à son arrivée en Normandie. Les photos sont toujours très bien reproduites et bénéficient d’une qualité initiale remarquable.

Publicités

La première partie de l’ouvrage concerne les activités en soutien de la base d’Angelsberg dont un plan est reproduit. Les hommes sont stationnés au château de Meysembourg transformé en casernement et dont les terrains alentours servent pour les exercices. D’autres vues d’Esch-sur-Alzette complètent celles parues dans le premier volume, dont une AMD Panhard 178 détruite après avoir sauté sur une mine. Les affres de la guerre sont représentés par quelques photos de Dornier Do 17 P-1 de l’Aufklärungruppe 22 en mauvaise posture et de tombes d’aviateurs tués le 10 mai 1940.

Vient ensuite le départ avec une cérémonie pour prendre congé des propriétaires du château, la traversée de Luxembourg ville et l’entrée en France par Sedan dont les rues portent les stigmates des combats. A noter des clichés d’épaves de FCM 36, Laffly S15 et Fairey Battle ainsi qu’une des maisons fortes en amont de Sedan. Viennent ensuite des vues de la région parisienne (La Courneuve, Puteaux, Bougival, Versailles) comprenant plusieurs clichés d’un camion de transport de troupes accidenté.

L’unité prend ses quartiers dans les environs de Caen. Au château de Louvigny tout d’abord dont plusieurs pages comprennent des photos de l’extérieur et de l’intérieur. C’est l’occasion de le découvrir avant les dégâts occasionnés au cours de la bataille de Normandie de l’été 1944. Puis à Saint-André-sur-Orne avec des magnifiques reproductions de la mairie. Le bureau du maire est occupé, le buste de Marianne toujours présent. Une photo d’Adolf HITLER remplace le portrait du chef de l’Etat témoignant ainsi de l’Occupation et de la perte de souveraineté française.

A l’instar du premier volume, ce sont à nouveau cent-trente pages qui témoignent de leur époque, mélangeant scène de la vie quotidienne des soldats en guerre, vestiges des combats et témoignages architecturaux.

1 réflexion sur « Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 2 (Schneider Media, 2016) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.