Trucks & Tanks Magazine n°80 (Caraktère, 2020)

Un numéro de Trucks & Tanks Magazine que l’éditorial annonce comme étant plus analytique que d’habitude ne peut qu’engendrer curiosité et exigence. Et le résultat n’est pas décevant ! Si le sujet des missiles du III. Reich renvoie à plusieurs autres écrits des Editions Caraktère (Wehrmacht 46, ou encore le très bon Aérojournal n°77, l’indispensable Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 ou le plus ancien Ligne de Front n°49) en en proposant une bonne synthèse, les articles sur le Lend-Lease, le comparatif chars français contre Panzer à l’Ouest en 1940 et l’étude sur le 3,7cm Pak 36 font de ce numéro un grand cru.

Publicités

Dans les débats historiques pour savoir si la Seconde Guerre mondiale en Europe est finalement gagnée par la seule Armée Rouge ou si cette dernière ne peut de toute façon venir à bout seule de la Wehrmacht, le poids des théâtres d’opérations nord-africains et italien avant l’ouverture du principal second front à l’Ouest avec le Débarquement en Normandie est principalement cité. L’impact du Lend-Lease est par contre bien moins perçu et surtout peu connu dans les détails. L’objectif est ainsi très clairement posé dès l’introduction. Pour y répondre, Mathias ANDRE y décrit les composantes et le volume de l’aide ainsi que les voies d’acheminement. Plusieurs tableaux permettent de comprendre l’importance de l’aide militaire et de la comparer à la production soviétique elle-même. Un article indispensable pour comprendre synthétiquement le sujet. Reste à traiter un jour l’aide civile. A comparer et compléter avec Les batailles arctiques.

L’autre sempiternel débat historique concerne le choc des armes blindées françaises et allemandes en 1940. Une fois passée la légende de la suprématie numérique et technique germanique, reste à comprendre les différentes arcanes, car le comparatif puissance de feu / protection / mobilité type de véhicule par type de véhicule est insuffisant. Outre le détail des dotations et des productions respectives des belligérants, les estimations faites par les différents camps au moment des faits sont toutes fausses. La question de l’organisation des différentes unités (endivisionnées ou non) et les disposition des forces complètent l’étude par ailleurs largement pourvue de tableaux de synthèse comme l’article sur le Lend-Lease. Bien vu également la répartition des divisions blindées allemandes selon leur type (ligne, tchèque, hybride 1 et 2, légère et allégée) montrant que l’arme blindée allemande est encore très loin de représenter un bloc homogène au moment du déclenchement de Fall Gelb.

L’histoire du petit canon antichar allemand 3,7cm Pak 36 bénéficie également d’une présentation complète qui se termine par ses différentes utilisations sur des engins une fois son retrait du service actif.

Les autres articles se laissent également lire avec intérêt. Au final, il s’agit en effet d’un numéro bien analytique tout en restant technique, dans lequel les illustrations ne compensent pas un texte un peu court, mais le complète juste comme il faut.

Sommaire :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.