La 2e DB dans la libération de Paris et de sa région, tome 1 (Histoire & Collections, 2009)

C’est probablement l’une des épopées les plus connues de LECLERC et de ses hommes au cours de la Seconde Guerre mondiale. Brillamment décrite par Dominique LAPIERRE et Larry COLLINS, portée à l’écran dans le film éponyme, Paris brûle-t-il ?, le récit de la libération de Paris fait paradoxalement l’objet d’une historiographie limitée. Les historiques de la 2ème Division Blindée en font évidemment mention (celui d’Erwan BERGOT ou les albums d’Alain EYMARD puis de Dominique FORGET, ces deux derniers chez Heimdal), mais sinon, c’est à peu près tout. A ces ouvrages il faut y ajouter ceux qui relatent l’entrée du général DE GAULLE et de sa descente des Champs-Elysées sous les acclamations. A croire que tout a été écrit, enfin jusqu’à la sortie des deux tomes sur le sujet chez Histoire & Collections pour un total de plus de quatre cent pages…

Publicités

Ce premier volume pose le décor. Tout d’abord la 2ème Division Blindée puis l’insurrection parisienne. Puis c’est le début du récit de l’approche. A l’aide d’une abondante iconographie d’époque, des cartes et des plans, les lecteurs peuvent suivre le les différents groupements tactiques mis en place par LECLERC se frayer un passage de leurs points de départ jusque dans la capitale.

La compréhension des opérations militaires aboutissant à la libération de Paris butent généralement sur trois obstacles :

  • Le terrain des opérations s’est bien modifié depuis l’été 1944 avec la densification et l’extension de l’urbanisation
  • L’attaquant opte pour une organisation flexible basée sur des groupements tactiques interarmes mêlant des bataillons et des escadrons de régiments différents qui se faufilent à travers la banlieue sud et sud-ouest avant de rentrer dans la ville elle-même
  • Le défenseur dispose d’un patchwork d’unités sans offrir de ligne de défense continue

Bref, il peut être assez facile de s’emmêler les pinceaux car ce n’est pas une bataille linéaire… Elle illustre d’ailleurs assez bien la fluidité des combats modernes en ville où la dimension type bataille rangée comme Stalingrad ou Berlin reste assez rare. Les auteurs, Laurent FOURNIER et Alain EYMARD, sont ici aidés par une infographie qui s’appuie sur des organigrammes détaillés dessinés par véhicules (extra les représentations des colonnes françaises), des plans détaillés des combats pour les bouchons mis en place par les Allemands et le recours à des reproductions d’extraits de cartes Michelin qui permettent de visualiser le terrain tels qu’il était. Seul petit bémol, les dessins réalisés à base informatique paraissent un peu datés compte tenu des progrès réalisés ces dernières années dans les illustrations numériques.

Ce premier volume se clôture sur l’entrée dans Paris… La suite se passe dans le tome 2.

Sommaire :

  • Préface
  • Avant-propos
  • « Pas sans les troupes françaises… »
  • La deuxième Division Blindée, la France Libre
  • La semaine héroïque
  • De Guillebon ouvre la voie
  • Aux portes de Paris
  • La libération de Paris
  • Annexes

Liens externes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.